Covid-19 : Est-on dans une nouvelle vague silencieuse ?

18
23413
Covid-19 : Est-on dans une nouvelle vague silencieuse ?
Le nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19 a explosé cette semaine. © Adobe stock

Plus de 30.000 cas positifs de Covid-19 ont été enregistrés en France ces derniers jours. «On a trois fois plus de tests positifs que la semaine dernière», témoigne un pharmacien. Faut-il s’inquiéter ?

Une augmentation réelle constatée

Au 15 juin, 30.894 cas positifs ont été relevés en moyenne chaque jour, soit une augmentation de 32% en une semaine. Ce sont les données de Santé Publique France. Une recrudescence de cas qui laisser présager une nouvelle vague de Covid qui reste plutôt discrète.

Abandon des gestes barrière

Les Français ont renoué avec tous les évènements festifs. «Les gens vont à des mariages, à des réceptions, à des séminaires. Ils sont plus en contact avec la Covid. On a trois fois plus de tests positifs que la semaine dernière», témoigne Frédéric Desmoulins, pharmacien, au micro de BFMTV jeudi 16 juin.

Plus de patients Covid à l’hôpital

Mercredi 15 juin, Santé publique France comptabilisait en moyenne 55 admissions en soins critiques pour Covid-19 chaque jour la semaine dernière. Soit une hausse de 22% en une semaine. Heureusement, pour le moment, il n’y a pas de saturation au niveau de l’hôpital.

Sous-variants BA.4 et BA.5

Antoine Flahault, épidémiologiste craint une nouvelle vague plus forte que prévue cet été. «La courbe épidémique est exponentielle en France, cela ressemble à une nouvelle vague qui a l’air d’être menée par ces nouveaux variants BA.4 et BA.5 d’Omicron. La vague va concerner toutes les régions de France métropolitaine», explique-t-il au micro de franceinfo.

Vers une vague plus forte cet automne ?

«Le véritable risque, c’est de tomber dans une espèce de complaisance, qu’en fin de compte on passe le cap de l’été et qu’on se retrouve rattrapés par une vague automnale», s’inquiète Benjamin Davido. Il est  infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches . « Il faut donc anticiper et ça, c’est inédit».

18 Commentaires

  1. Laissez moi rire ! Plus il y a de piquousés , plus il y a de contaminés , y compris les cas graves et hospitalisations ! Mon mari et moi même 67 et 66 ans refusons ce pseudo vaccin depuis le début ! NADA ! Allez les bons petits moutons , vous en reprendrez bien une dose , histoire d’enrichir les labos …… A quand la chloroquine et l’ivermectine ?????? Ah mais bien sur , pas assez rentable .

    • Faites ce que vous voulez , mais gardez vos convictions et vos qualificatifs condescendants et irrespectueux pour vous ; Ils n’intéressent personne de sensé.

    • etre aussi con c pas possible il y a de plus en plus de cons mais j’ai l’impression que les cons de l’année prochaine sont déja la mais c’est vrai c’est moi qui ai tord …je vais me renseigner et demander aux freres bogdanoff plus ample information je pense qu’ils sauront me répondre………

  2. Je ne suis ni pro, ni anti vaccin, mais dans le doute, vacciné avec mon fils de 23 ans. Tout ce que je sais, c’est que nous avons tous les deux attrapé le Covid au moment de Noel, 4/5 jours après notre 3 eme dose! Par contre lui aucun symptome, moi un très léger mal de gorge! Par contre, par dépit on ne s’est ni isolé, ni rien changé à nos habitudes.

  3. Je m’inquiète pour la santé mentale de mes concitoyens qui vont se faire tester sans raison et qui contribuent à alimenter les statistiques délétères du gouvernement, qui attend avec impatience le second tour des législatives pour remettre en place les mesures liberticides.
    Le CNRS, qui n’est pas un média complotiste, a rendu un rapport qui conclut à l’échec total du pass sanitaire ou vaccinal, quelque soit le nom que l’on donne à cette infamie.
    Mais comme ce n’est pas la santé ou le bien commun qui motive cette discrimination, on peut être sûr qu’ils vont réitérer leur maltraitance à la population.
    De même qu’on ne peut à la fois fermer les urgences de multiples hôpitaux, suspendre le personne hospitalier, fermer des lits, et ensuite s’inquiéter d’une éventuelle saturation des hôpitaux en raison d’une très hypothétique nouvelle épidémie de la maladie médiatique, dont on sait aujourd’hui qu’il existe des traitements efficaces et sûrs pour la soigner.

    • Et oui ils commencent à préparer la population, pub à la télé…et tous ce faux tests positifs et c’est pour cela qu’il y avait tant de cas. Le Omicron était soit disant par plus grave qu’un simple rhume, mais à ce jour il fait des petits sous-variants BA4 BA5 plus virulants ; il va falloir attendre que le BA 13 arrive, car celui-là il protège… comme dans les maisons.

  4. Ceux qui parlent de « LIBERTCIDE »/ de DICTATURE, je suis sur qu’ils n’ont jamais bougé leurs fesses pour aller sur place, par exemple en Birmanie, en Corée du Nord, j’en passe et des meilleurs, sous Franco entres autres, le regime des colonels en Grèce, dans certains pays d’Amérique du sud. Allez -y et si c’est mieux qu’en Europe restez-y

  5. Assez navrant, les engueulades antivax-provax bien tranchées, alors qu’il y a une réalité toute simple (trop simple ?)…

    1/ Ce truc est super contagieux et mute rapidement, alors on fait ce que l’on peut en essayant de garder l’initiative ;
    2/ Avec le vaccin, on réduit le risque que ceux qui l’attrapent ne se retrouvent pas en réanimation avec un tube dans la gorge. On REDUIT LE RISQUE, ça ne veut pas dire que les vaccinés ne l’attrapent pas, ni que les non-vaccinés l’attrapent forcément ;
    3/ Avec les gestes barrières (raisonnés, pas la peine de porter un masque en pleine campagne, par contre, en open-space, ça reste un must…), on freine la transmission. On FREINE, on n’arrête pas, mais si ça permet de passer le taux de reproduction en-dessous de 1, l’épidémie recule…

    En gros, il y a juste un mot qu’il faut comprendre : « PROBABILITES »…

    Après, les récupérations politiques, c’est encore autre chose, si chacun prenait la peine de se pencher sur les faits au lieu de répéter les slogans prémâchés, il y en aurait sans doute un peu moins…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici