Covid-19 : les vaccinodromes bientôt fermés

3
6636
Covid-19 : les vaccinodromes bientôt fermés
Où les Français pourront-ils se faire vacciner une fois les centres de vaccination fermés ? © Adobe stock

Avec la suppression du pass vaccinal, les vaccinodromes vont bientôt fermer leurs portes. Pourtant, certains Français espèrent un créneau de vaccination pour une injection avec Novavax. Où pourront-ils aller ?

Le nombre d’injections diminue

La campagne vaccinale marque le pas. 300.000 vaccinations la semaine dernière, contre 520.000 fin février. Une baisse qui s’explique tout simplement par une majorité de Français déjà vacciné. En effet, près de 80 % des Français sont entièrement vaccinés. «Nous nous attendions à ce ralentissement et cette tendance va se poursuivre», a souligné le ministère de la Santé, lors d’un point presse.

Les vaccinodromes ferment leurs portes

Les centres de vaccinations, aussi appelés vaccinodromes, ferment déjà leurs portes. Ils étaient 1.200 en octobre, puis 700. On compte 400 vaccinodromes dans l’Hexagone actuellement. «Nous demandons aux agences régionales de santé de garder un minimum de centres ouverts tout au long du mois de mars» fait valoir un représentant de la direction générale de la santé (DGS) dans les colonnes du journal Le quotidien du médecin.

Maintenir les vaccinodromes pour Novavax

Les autorités sanitaires maintiennent les vaccinodromes tout au long du mois de mars pour les injections de Novavax. Les doses de ce vaccin à protéine recombinante arrivent au compte-goutte.  Ce vaccin est présenté comme «une alternative pour les personnes réticentes aux vaccins à ARN messager», met en avant le ministère de la Santé. Enfin, les autorités espèrent convaincre encore des parents de vacciner leur enfant. Moins de 5 % des 5-11 ans sont vaccinés.

Se faire vacciner en ville

Bientôt, «ces centres ne seront plus vraiment nécessaires et la ville pourra prendre le relais de la vaccination», détaille la DGS. Une tendance qui s’est déjà concrétisée puisque la semaine dernière, 60 % des injections avaient été réalisées en ville. Les médecins traitants, les infirmiers libéraux, les pharmaciens et les sages-femmes sont habilités à vacciner contre la Covid-19. Ils recevront le vaccin Novavax autour du 26 mars.

3 Commentaires

  1. Pfff….. un non article mais ça c mieux !

    Attention piège Direction Générale de la Santé de la part des arrières petits fils de Aribert Heim !!!
    Le docteur Loretta BOLGAN spécialiste italienne des vaccins et technologies pharmaceutiques nous explique que c nouveaux vaccins à protéines ont suscité au départ beaucoup d’enthousiasme…

    Mais ct sans compter que malgré le fait qu’ils soient désactivés comme le Valneva ou sous unitaires à particules semis virales comme le Novavax, il s’agit tjrs de produits à la protéine Spike grandement renforcés par des adjuvants que sont la Saponine pour Novavax qui est très toxique et l’alluminium pour Valneva.

    Ces adjuvants intensifient donc la toxicité de la protéine Spike qui n’est ni atténuée ni désactivée mais bien au contraire amplifiée dans une mesure que l’on ignore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici