Covid-19 : «Nous ne nous dirigeons pas vers un confinement», rassure Olivier Véran

4
12935
Covid-19 : «Nous ne nous dirigeons pas vers un confinement», rassure Olivier Véran
Le ministre de la Santé a rassuré les Français sur la fin d'année malgré les chiffres alarmants des nouvelles contaminations.

Face au pic épidémique, les Français sont inquiets pour les fêtes de fin d’année. Dans un entretien au Parisien, le ministre de la Santé a affirmé qu’il n’y aurait pas de confinement, du moins pour le moment…

Une cinquième vague violente

Lors d’un entretien au journal Le Parisien, le ministre de la Santé a fait le point sur la situation sanitaire. «Selon toute vraisemblance, nous sommes en train d’atteindre le pic», estime Olivier Véran. En ajoutant :  «Nous avons dépassé en début de semaine les 70 000 diagnostics en 24 heures, du jamais-vu depuis le début de la pandémie dans notre pays.»

Pas de confinement à Noël

Le ministre de la Santé est optimiste. «Nous ne nous dirigeons pas vers un confinement. Mais dire que cela n’arrivera jamais plus, c’est impossible», a prévenu, clairement, Olivier Véran. Face à la baisse des nouveaux cas, il a souhaité rassurer les Français. «De nouvelles restrictions ne sont pas à l’ordre du jour, mais restons prudents et poursuivons les efforts.»

Pression hospitalière toujours forte

Si baisse des cas il y a, les soignants ne la constatent pas encore sur le terrain. En effet, la pression hospitalière est très forte. Actuellement, 13 855 patients Covid sont hospitalisés en France.

4 Commentaires

  1. Ah dans cette si belle France, mieux vaut ne pas savoir lire…. (et encore je ne suis sur aucun réseau), et ne pas comprendre notre langue. car entre Véran, Castex, notre porte parole Attal, qui croire ???
    Que chacun juge par lui même. Quand on n’est pas cohérent, au sein d’un gouvernement j’entends, on se tait.
    De toute manière, nos moutons continueront à faire ce que dit le roi, alors… A Louis XVI si tu pouvais sourire, tu le ferais..

  2. Ah, avec des si, des peut être…. Mais n’oubliez pas de dépenser vos 100 euros, quand vous les aurez et si vous n’êtes pas décédés d’ici là. Je suis orpheline, j’ai toujours détesté les fêtes. Mais je suis hyper frileuse, et dans l’appartement où je suis actuellement, après la vente de l’autre, c’est chauffage collectif. Et même si j’aère chaque jour, comme tout le monde un petit moment en hiver, je me verrai très mal à table (en plus je suis une ex anorexique), alors ouvrir 10 mn toutes les heures pour un repas à durée interminable, prévoir les médicaments pour la grippe, ou alors picoler, il parait que cela réchauffe. Ou alors un bus pour l’Elysée, bonne bouffe, boissons et surtout un peu plus que 19 degrés. Désolée, je suis agacée de lire et d’entendre n’importe quoi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici