Covid-19: qui sont les patients hospitalisés malgré leur vaccination ?

21
Covid-19: qui sont les patients hospitalisés malgré leur vaccination ?
Les personnes âgées, mêmes vaccinées sont vulnérables face à la Covid-19. © Adobe stock

La vaccination contre la Covid-19 protège en grande partie contre les formes graves du virus mais pas totalement. Qui sont les Français hospitalisés malgré leur vaccination ? Âge, sexe et comorbidités : on vous explique les facteurs à risque.

En 2021, les hommes âgés très vulnérables

Epi-Phare a lancé une vaste étude sur le profil des personnes vaccinées. Entre janvier et août 2021, en plein variant Delta, l’âge était un critère à risque. En effet, les personnes de 85-89 ans avaient quatre fois plus de risques d’être hospitalisées que les personnes de 45-54 ans. Les hommes avaient 1,6 fois plus de risques d’être hospitalisé malgré une vaccination que les femmes.

Les comorbidités augmentent les risques

La présence de comorbidité augmente significativement le risque d’hospitalisations. Ainsi, selon l’étude, 90 % des personnes vaccinées hospitalisées et 98 % de celles qui sont décédées de la Covid présentaient au moins une comorbidité en 2021. Les patients avec comorbidités souffrent d’une maladie chronique (diabète par exemple) d’une insuffisance cardiaque, respiratoire ou rénale, d’une maladie auto-immune (comme la sclérose en plaques) ou sont greffés.

Omicron : les patients hospitalisés plus jeunes

«Parmi les patients infectés ou hospitalisés, la part touchée par le variant Omicron est plus élevée chez les plus jeunes et chez les personnes vaccinées», constate une étude de la Drees fin janvier. Toutefois,  «la probabilité d’être hospitalisé avec Omicron est plus faible qu’avec Delta, notamment pour les personnes âgées entre 40 ans et 80 ans» ajoute la note.

Aucun article à afficher

21 COMMENTS

  1. meme si le vaccin réduit un peu les risques il n’y a pas à chercher loin la majorité des hospitalisés sont vaccinés c’est mathématiques

    • Pas si sûr, car il me semble qu’on admet en priorité les personnes non vaccinées, jugés davantage à risque que les vaccinées. C’est, somme toute, logique si l’on admet le raisonnement qui prévaut actuellement, mais cela biaise de fait les statistiques des patients hospitalisés.
      Et puis les infos que l’on nous donne entretiennent le flou : hospitalisés de jour, hospitalisés en observation, sous oxygénation à haut débit, en réanimation ?
      Tout cela mériterait d’être un peu mieux documenté pour donner davantage confiance.

  2. Mon fils qui a reçu les 3 injections a eu. Covid long et à été très malade
    Ainsi qu’une jeune amie qui ne s’en sort pas en vomissements et maux de tête ..
    Il y a quand même un certain nombre de cas qui malgré les vaccins ont des conséquences graves

      • Marqueyssat dit que les personnes qu’il/elle connaît ont « fait la Covid » malgré la vaccination, il/elle ne parle pas d’effets secondaires
        Mais suis d’accord avec vous, si effets indésirables au décours de la vaccination, à signaler à la pharmacovigilance personnellement ou via médecin traitant

    • Bonjour, les chiffres du cancer sont un silence coupable qui en dit long sur la non gestion de ces pathologies laissées volontairement pour compte par cette politique eugéniste sous couvert des boucs émissaires bien pratiques que sont les non vaccinés, complotistes radicalisés, sous citoyens etc… et la liste des noms d’oiseaux est longue dans la lexicale des voyous de la ripoublique. En France avant la « plandémie » il était question d’environ 382000 cas en 2018 dont 157000 dc du cancer mais sources Santé Public France étant, ces chiffres sont certainement trés minimisés. On parle de nos jours d’une augmentation des cas de + de 300% et bien pire à l’avenir… Le nuage de Fukushima ne s’est pas arrêté à la frontière France et a déjà fait 3x le tour de la terre et les injections de thérapies géniques expérimentales ont trouées à ce jour pas moins de 5 milliards de cobayes humains dans le monde… Je laisse libre cours à votre discernement sur les mensonges qu’ils nous fomenteront dans 2 ans lors de l’explosion mondiale des cas de cancer !
      La triste réalité et on ne le répétera jamais assez c cette atomisation voulue de notre système de santé inéluctablement voué à disparaitre au profit d’une privatisation ultra libérale de nos soins, la fameuse grande arnaque objet de cette « plandémie » oligarques.
      Manque de moyens, manque de lits, de personnels soignants, blocus sur les médocs et thérapies, fermeture de services quand ce n’est pas d’hôpitaux, mensonges et propagande malhonnête bref, tout un attirail pour un hygiénisme toujours plus à la carte.
      En conclusion, si vous vous documentez autrement qu’avec cette hypocrisie de médecine de plateaux tv et que vous décidez de bannir définitivement toute cette institution médicamenteuse du tout chimique, vous devriez petit à petit commencer à résonner en termes d’automédication, voire penser phytothérapie, naturopathie… notre sauf-conduit en quelque sorte…
      A votre bonne réflexion !

      • vos médecins libéraux ils prennent la retraite des qu’ils peuvent et led jeunes ne veulent plus faire de grandes études pour être payés moins qu’un plombier.Votre discours envieux des riches conduit l’Europe à suivre le chemin du Venezuela

  3. « La vaccination contre la Covid-19 protège en grande partie contre les formes graves du virus ».
    A force d’affirmations péremptoires mais jamais prouvées, je doute de plus en plus.
    D’autant plus que, à 72 ans, ma femme et moi ne sommes pas « vaccinés », mais n’arrivons pas à attraper ce fameux covid qui nous donnerait un passe sanitaire (inutile aujourd’hui à cause du passe vaccinal).
    Par contre, il ne se passe pas de jour sans que nous apprenions de nouveaux malades, « vaccinés » 3 doses, du covid.
    Dans notre famille de 29 personnes (je ne compte pas les 6 enfants de moins de 5 ans), 28 sont positifs (3 pour la 3ème fois et 2 pour la 2ème fois) dont 3 avec de la fièvre et des maux de tête (heureusement aucun hospitalisé).
    Si j’ajoute les amis et relations, la proportion est identique (1 seul cas de covid non « vacciné » et un bon nombre de cas ou malades « vaccinés »).
    Donc les affirmations gratuites depuis deux ans, je n’y crois plus du tout, surtout que j’ai 3 personnes, qui étaient en parfaite santé, décédées entre 1 jour (myocardite) et 3 mois (cancer fulgurant) après leurs injections.

    • Bonjour,
      Je reste dubidatif sur ce vaccin également. Je ne suis pas vacciné.
      J’ai choppé le covid en janvier 2021, avec perte de goût et odorat pendant cinq mois.
      Depuis je recherche à me contaminer, jusqu’à la semaine dernière pour la dernière fois, j’ai bu dans le verre de l’un de mes ami, la bise, discution en face à face dans pièce fermée pendant une après-midi… sans résultat.

      Je ne vais pas pouvoir diminuer mon nombre de piqures pour autant.
      Je me fais une raison, ai-je raison ?
      Vais je mourir demain d’autre chose..

      En tout cas, je reste limité et anéanti par cette discrimination.
      J’ai deux enfants asymptomatiques qui ont chopé le virus sans réussir à le choper moi-même encore une fois.
      J’ai perdu des grands amis quelques jours après leur deuxième injections. Il n’est pas révélé que se soit la vaccination, juste bizarre..
      J’ai raté ma vocation ; je pourrais travailler en service covid avec le sourire.

  4. Nous verrons bien quand toutes les mesures pour se protéger, masque, distanciation, gestes barrières ne seront plus en vigueur si les non vaccinés résisteront. Planète surpeuplée il faut faire de la place. Grâce tout de même aux vaccinés nous retrouverons un jour peut être une vie normale.

    • @Lagaffe
      mauvais calcul, les non injecté étant moins nombreux, ce seront eux les survivants
      il y aura beaucoup plus de place sur la planète ainsi
      résistant aux maladies sans produits chimique, ce sont les seuls a pouvoir survivre , grâce a leur système immunitaire en pleine forme naturellement, tel que la nature nous l’a fourni
      si la nature à fabriquer les maladies, c’est pour éliminer les plus faible, l’homme se croyant plus fort que la nature à fait des miracle dans le passé, cette fois il a commis l’erreur fatale
      la régulation de la population redeviens naturelle
      la preuve, les nouveaux variants qui passe tranquillement au travers des produits chimique
      ils deviennent de plus en plus fort et vont très rapidement éliminer ceux dont les système immunitaire deviennent défaillant a force de produits chimique fabriqué.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici