Covid : le virus augmente le risque d’Alzheimer de 50 à 80 %

3
Covid : le virus augmente le risque d’Alzheimer de 50 à 80 %
Le risque de développer la maladie d'Alzheimer est très élevé après le Covid. © Adobe stock

Cette étude fait froid dans le dos. Les personnes de plus de 65 ans qui ont eu le Covid ont 50 à 80 % de risque supplémentaire de développer la maladie d’Alzheimer. On vous en dit plus.

6,2 millions d’adultes de plus de 65 ans

Pour leurs travaux, les chercheurs de l’école de médecine de Cleveland, à l’origine de cette étude, ont analysé les dossiers de santé électroniques anonymes de 6,2 millions d’adultes de 65 ans et plus aux États-Unis. Ces personnes n’avaient reçu aucun diagnostic préalable de la maladie d’Alzheimer. Ils ont ensuite réparti les participants en 2 groupes selon qu’ils avaient contracté ou non le Covid-19.

Maladie d’Alzheimer développée dans l’année

Les personnes infectées par le Covid présentent un risque 50 % à 80 % plus élevé qu’un groupe témoin de développer la maladie d’Alzheimer en un an selon les chercheurs. Si cette augmentation est impressionnante, la prévalence reste, heureusement, faible. En effet, le risque passe de 0,35% à 0,68%.

Risque plus élevé chez les femmes

Le risque le plus élevé a été observé chez les femmes âgées d’au moins 85 ans.  «Si cette augmentation des nouveaux diagnostics de la maladie d’Alzheimer se maintient, la vague de patients atteints d’une maladie actuellement incurable sera importante», a déclaré Pamela Davis, co-auteur de l’étude.

Doute à lever

Seul bémol sur lequel doivent encore travailler les chercheurs : si le Covid déclenche la maladie d’Alzheimer ou accélère son émergence.

Source : Risk factor for developing Alzheimer’s disease increases by 50-80% in older adults who caught COVID-19 , Science Daily 13 septembre 2022

Aucun article à afficher

3 COMMENTS

  1. encore une étude à moitié faite
    il fallais faire plus de groupes
    des non infecté et non injecté, ce serais le groupe témoin
    des infecté et non injecté
    des injecté non infecté
    des infecté et injecté en triant les différentes injections selon la prove,na,ce des produits
    et la , on pourrais avoir des résultat valable
    pour savoir si c’est le virus ou les injections qui sont responsables, et quel labo est le pire
    mais ce serais contraire à la propagande des gouvernements

  2. ce n’est pas le covid qui accélère l’émergence de la maladie d’Alzheimer mais plutôt les injections Pfizer, puisqu’il est établit que nombre de pathologie se déclenche après avoir été injecté avec ce produit.

  3. Si les personnes n’ont reçu aucun diagnostique avant cette expérience, comment prouver que le groupe 1 qui a attrapé le Covid n’était pas déjà en pourcentage élevé d’avoir Alzheimer avant un second test après le Covid
    Il aurait fallut tester tout les participants sans Covid et les repartir dans les 2 groupes à risque équivalent et refaire un test sur les personnes ayant attrapé le Covid afin de comparer les deux groupe
    C’est alors que si l’augmentation de risque était la même dans les deux groupes qu’on aurait pu en déduire une augmentation distincte des risques
    Et si le résultat affiché des risques était différent recommencer l’expérience avec de nouveaux participants et comparer les 2 expériences

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici