Covid long : quand le goût et l’odorat ne reviennent pas…

5
9456
Covid long : quand le goût et l’odorat ne reviennent pas…
5% des personnes touchée par la Covid ne récupèrent pas entièrement leur goût et odorat. © Adobe stock

Une nouvelle étude britannique constate que de nombreux patients ne retrouvent toujours pas la totalité du goût ou de l’odorat six mois après leur contamination.

Perturbation durable du goût et de l’odorat

Environ 5 % des personnes atteintes de Covid ne récupèrent pas entièrement le goût ou l’odorat. C’est ce qui ressort de la vaste étude publiée le 28 juillet dans la revue The British Medical Journal (BMJ). «Une part conséquente des patients atteints de Covid-19 semblent développer une modification durable de leur sens du goût ou de l’odorat», écrivent les auteurs.

Des séquelles six mois après la contamination

L’étude du BMJ a analysé une vingtaine de travaux qui concernent plus de 3 500 patients. Les chercheurs estiment que ces sens restent durablement perturbés :  5,6 % pour l’odorat et 4,4 % pour le goût. Ces effets perdurent six mois après leur contamination.

Les femmes plus touchées que les hommes

Les femmes semblent plus touchées que les hommes. Toutefois, les chercheurs n’ont pas d’explications scientifiques. Néanmoins, ils avancent l’hypothèse que les femmes ont – naturellement- une plus grande sensibilité olfactive et gustative. Ces dernières constatent alors davantage une perturbation de ces sens.

5 Commentaires

  1. Bonjour – vos commentaires sont intéressants – je regrette par ailleurs que l’on ne peut vous lire sur une marche à suivre pour remédier à cet état de fait – le goût et l’odorat sont important de même que les problèmes de libido … la déontologie médicale doit vous interdire de donner ce type de conduite et la médecine à ma connaissance est incapable de solutionner ces problèmes ? je me trompe ou je vous ai mal lu ou la médecine « continue » à masquer une ou des vérités ??? j’aimerai bien vous lire à ce sujet … je viens d’être testé positif avec des symptômes fort désagréables … bien à vous – merci –

  2. Votre mauvaise foi habituelle !
    Il y a dans mon entourage de nombreuses personnes ayant peu de symptômes mais qui n’ont retrouvé un semblant d’odorat que des semaines, voir des mois plus tard.
    Une autre, la trentaine, n’arrive toujours pas à monter plus d’un étage deux ans après, et est suivi régulièrement par des médecins en milieu hospitalier. Cela s’appelle Covid long.
    Non Monsieur, la Covid n’est pas qu’une simple grippette, il n’y a que ceux qui ont eu une forme légère qui peuvent s’en vanter et ignorer ce que disent les statistiques.

  3. Bravo pour la photo d’ouverture ! C’est une provocation ? Essayer de respirer l’odeur d’une fleur, en pleine nature, au travers d’un masque qui ne protège de rien, ça ressemble à une plaisanterie.

  4. Quand on sait qu’en plus la majorité des gens qui font des covids long sont triplement vaccinés…et qu’il est fort probable que l’injection soit à l’origine du covid long suite à la déficience de l’immunité naturelle provoquée par cette injection, on a du souci à se faire…

    • @Cath73 – il n’y a aucune corrélation entre vaccination et augmentation des covid longs.
      Ce serait même plutôt le contraire, soit 50% de réduction selon une étude britannique menée sur un échantillon d’environ 1,2 million de personnes.
      Vous aimez naviguer sur les légendes urbaines…comme votre « déficience de l’immunité naturelle provoquée »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici