Des patchs anti-Covid pour remplacer les vaccins ?

11
Des patchs anti-Covid pour remplacer les vaccins ?
Des chercheurs australiens ont obtenu de bons résultats sur un patch qui diffuse le vaccin anti-Covid. © Adobe stock

Un patch qui délivre le vaccin plutôt qu’une piqûre ? Pourquoi un tel projet ? Comment le produit traverserait la barrière cutanée ? Et pour quel public ? On vous répond.

Patch anti-Covid : comment ça marche ?

Le patch d’1cm sur 1cm est composé de  plus de 5.000 minuscules pics à sa surface. Ces pointes ont été recouvertes du vaccin, qui se dépose dans la peau lorsque celles-ci la pénètrent. Des pics «si petits que vous ne pouvez même pas les voir», a décrit le docteur David Muller, co-auteur de l’étude et virologue à l’université de Queensland, en Australie. Une étude menée sur des souris.

Plus efficace qu’une aiguille

Les scientifiques australiens sont satisfaits. «Nous avons obtenu une réponse d’anticorps très forte, y compris dans les poumons, ce qui est important pour le Covid-19» expliquent-ils pour les souris vaccinées avec le patch. Ces résultats ont largement «surpassé» la vaccination par aiguille, assurent-ils. Les vaccins sont administrés par injections intramusculaires. Or le muscle ne présente «pas beaucoup de cellules immunitaires, requises pour prendre en charge le vaccin», comparé à la peau, précise le Dr Muller dans les colonnes de Science Advances

Un patch stocké à température ambiante

Les Australiens défendent les avantages de ce patch, notamment en termes de logistique. En effet, le vaccin peut rester stable durant un mois à 25°C, et une semaine à 40°C. Les vaccins à ARN messager comme Pfizer ou Moderna ne peuvent endurer de telles températures que quelques heures.

Pour les enfants

Ce patch vaccinal sera plus facile à administrer pour les enfants. Toutefois, les chercheurs doivent encore lancer les essais cliniques sur l’homme avant une éventuelle mise sur le marché de leur patch anti-Covid.

Aucun article à afficher

11 COMMENTS

  1. on voit bien que vos vaccins anti covid n’étaient pas assez étudiés avant de nous mettre en dictature féroce bloquant nos droits par chantage et punitions….. vous avez triché en nous mettant, pour beaucoup malades … c’est pour celà que les hopitaux se remplissent à nouveau
    par leurs graves conséquences : cela fait penser au vaccin anti hépatite B. qui a rendu un grand nombre de scléroses en plaques : 2 vaccinés = 2 sep – le 3ème pas de ce vaccin, pas de SEP !! je suis de près tout cela par de vrais scientifiques. Vivement les futures élections !!!!!

  2. Foutaise ! Comme mes collègues, à l’époque où les vaccinations étaient obligatoires sans que nous fassions tout un tralala, j’ai donc, à une certaine époque reçu, le tout jeune vaccin contre l’hépatite B et quelques rappels sans signes de sclérose en plaque ou autre pathologie. Idem pour mes collègues.

  3. Tout à fait d’accord avec Ann. On vit une époque où tout est sujet à polémique.
    Il faut arrêter avec les critiques faciles. La science est un domaine qui se caractérise par la recherche, l’expérimentation, l’observation, l’analyse, et on ne peut pas exiger que tout soit parfait. Il y a toujours eu des évolutions et des améliorations à de nombreux stades dans la mise en place de protocoles et la vaccination contre le COVID-19 a été une merveilleuse avancée médicale qui a permis de sauver des vies.

  4. Quant’aux vaccins à ARN, ils existent depuis plus de 10 ans, et après demain tous les vaccins seront à ARN car actualisables en moins d’un mois pour les nouveaux variants. Alors le vaccin contre la Covid 19 pas assez étudié, je confirme également : foutaise !!!

  5. Attention le vaccin injecté n’a pas été revisité depuis le début de la pandémie….. malgré les nombreux variants donc dire qu’il est adapté et adaptable..

  6. Je suis contre ce vaccin, mais bien entendu je ne me permettrai pas d’insulter, de critiquer ceux qui pensent qu’il est utile. Mais un vaccin qui mute encore et toujours et on vous injecte toujours la même cochonnerie tous les 6 mois ???? Je ne suis pas complotiste, je n’ai jamais pensé que la terre était plate, mais comme certains qui comme moi sont atteints de maladies que l’on ne sait pas guérir, je ne servirai pas de cobaye pour la covid.
    Je ne suis pas scientifique, mais je m’intéresse. Et sans lire les idioties des réseaux sociaux, fort est de constater que comme par hasard, c’est Pfizer qui détient le palmarès. Moderna, maintenant déconseillé, ceux qui ont préféré Jansen, à croire qu’ils auraient craché en l’air, cela aurait été pareil… Qu’on arrête de prendre les gens pour des idiots. Chacun est libre de ses choix, je le dis à chaque fois. Et les non vaccinés ne font de tort à personne, perso je vis seule, et je ne connais personne, mais les autres font comme moi, ils se lavent les mains souvent, ne papouillent pas le premier venu et j’en passe…

  7. quand les gens déranges ils sont traités de complotistes. certaines personnes qui sont dans l’affirmation que les thérapies géniques dit « vaccins » sont sans danger ? Que fait on des milliers de cas d’effets secondaires ? Il n’y a jamais eu après ces injections dans l’histoire des « vaccins »
    de problèmes cardiaques dans le monde.
    Je pense que des professeurs de réputation internationale ne sont pas plus bête que la kyrielle
    de médecins qui défilent sur les plateau de télé . la science est faite justement de contradiction
    il n’y a pas les sachant d’un côté et les non sachant de l’autre.
    Bonne journée. R G

  8. un jour il il a des cas et le lendemain plus rien c’est plutôt l’hôpital qui est malade plus de 30 pour cent de soignant qui sont partit et pas renouvelés pas étonnant qu’ils sont débordés

  9. CAHORS,je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire. J’ai 90 ans,une maladie orpheline dont j’attends toujours une explication. Alors je refuse que mon organisme accepte des anti virus…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici