La publicité mensongère des sprays nasaux anti-Covid

2
La publicité mensongère des sprays nasaux anti-Covid
Les sprays nasaux ne préviennent en rien le Covid. © Adobe stock

L’Agence française du médicament agit contre la publicité mensongères des fabricants de sprays nasaux soi-disant anti-Covid. Pourquoi ces sprays sont-ils inefficaces contre le coronavirus ? Que faire si j’ai un de ces sprays chez moi ?

Leur efficacité anti-Covid pas reconnu

Des sprays nasaux qui «tuent» le virus du Covid-19, cela n’existe pas. Des sprays nasaux qui préviennent l’infection non plus. L’agence du médicament en France lutte contre les fausses allégations des fabricants de certains sprays nasaux. Elle a déjà suspendu la commercialisation de plusieurs sprays.

Fausses informations des fabricants

L’ANSM a constaté que les fabricants de ces sprays nasaux affirmaient que leur spray était efficace contre le virus de la Covid-19 alors que les études avaient été menées sur le virus de la grippe. Autre fausse information : certaines études des fabricants ne reposaient pas sur des tests cliniques sur l’homme mais sur une reproduction d’une cavité nasale, rapporte Le quotidien du médecin.

Que faire si j’ai un spray nasal anti-Covid chez moi ?

Si vous avez l’un de ces spray nasal chez vous, vous pouvez l’apporter à votre pharmacien ou à votre médecin. Vous pouvez aussi continuer à l’utiliser mais sans attendre de miracle contre la Covid. La vaccination et les gestes barrière (masques, lavage des mains) sont les seules mesures reconnues efficaces pour prévenir l’infection par le Sars-CoV-2.

Source : lequotidiendumedecin.fr

Aucun article à afficher

2 COMMENTS

  1. Avant de raconter des âneries et de manquer totalement de nuances, vous devriez quand même vérifier vos infos: oui, il y a bien eu beaucoup de poudres de perlimpinpin et de sprays vaseux contre le Covid (d’où l’avis de l’ANSM) mais il y a un spray nasal qui a fait l’objet de plusieurs essais cliniques dont un de phase 3 réussi… et publié dans The Lancet, rien que cela. « SARS-CoV-2 accelerated clearance using a novel nitric
    oxide nasal spray (NONS) treatment: A randomized
    trial ». 10 pays dont Israël, Singapour, l’Inde lui ont donné son feu vert. Alors ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici