Origine du Covid: marché aux animaux ou fuite d’un laboratoire ?

16
Origine du Covid: marché aux animaux ou fuite d’un laboratoire ?
Aucune enquête internationale scientifique n'a pu voir le jour en Chine depuis le début de la pandémie. © Adobe stock

Trois ans après le début de la pandémie, l’origine du Covid-19 fait toujours débat. Source animale naturelle ou fuite de laboratoire? On fait un point avec les éléments connus à ce jour.

Une pneumonie atypique de Wuhan

Le premier cas de Covid-19 est déclaré – officiellement – le 27 décembre 2019 par la Chine. Le premier patient décède des suites d’une mystérieuse «pneumonie atypique de Wuhan». C’est l’OMS qui donne le nom de Covid-19 au Sars-CoV-2.

Opacité chinoise

Dès le début de l’année 2020, la Chine se distingue par son opacité. Elle refuse d’ouvrir ses archives aux scientifiques étrangers qui le demandent et les chercheurs chinois ne publient aucune recherche scientifique sur ces premiers cas de «pneumonie». Depuis, il n’y a jamais eu d’enquête internationale et indépendante menée en Chine, à Wuhan ou auprès des laboratoires de la ville. D’ailleurs, «les bases de données des différents laboratoires de Wuhan ont été retirées d’internet dès 2020, il est désormais impossible de savoir si des virus proches du Sars-CoV-2 pourraient y être conservés», fait remarquer Le Figaro.

Le pangolin accusé à tort

Les premiers cas de Covid-19 sont liés à la fréquentation de marché de Wuhan. Un marché connu pour la vente d’animaux vivants. Le pangolin est accusé au début de l’épidémie comme étant l’hôte du virus avant de contaminer l’homme. A tort.  le consensus scientifique s’accorde pour dire que le premier réservoir animal du virus est la chauve-souris, connue pour être une source de contamination de nouvelles maladies. « Mais il restera toujours à expliquer comment des virus de chauve-souris ont traversé les 2000 km qui les séparent de l’épicentre de l’épidémie, Wuhan», note le quotidien du bd Haussmann.

Et le laboratoire de virologie ?

La ville de Wuhan est aussi connue pour son Institut de virologie (WIV). D’ailleurs, la construction d’un de ses laboratoire a été financée par la France. Si de nombreux scientifiques s’accordent sur la piste naturelle animale, la responsabilité humaine n’est pas écartée. D’autant plus quand tous les fichiers de cet Institut de virologie demeurent inaccessibles…

Aucun article à afficher

16 Commentaires

  1. moi , j’ai toujours penser à une fuite du labo , peut ètre mème volontaire , on voit tellement d’horreures aujourd’hui que ça ne m’étonnerait pas du tout !

  2. la Russie tue en Ukraine la communauté internationale fait face et personnellement je suis pour la chine au départ de la pandémie qui as tué et qui tue encore des millions de personne ferme la porte à tous les accès scientifiques concernant cette tuerie et la communauté internationale ferme les yeux!!! Cherchez l erreur

  3. D’après les experts, la fuite de laboratoire Franco-Américain ne fait plus aucun doute depuis longtemps…La Chine est complice également et c’est certainement la raison pour laquelle elle ne délivre aucune information…

  4. Il faut rappeler que le mari de Agnès Buzin, celle qui a, pour un motif toujours inconnu, modifié la classification de l »hydroxychloroquine le 13 mars 2020, avait inauguré le laboratoire P4 de Wuhan en 2017.
    Par ailleurs, les Etats-Unis disposent de plusieurs laboratoires (virologie, bactériologie) dans des pays étrangers, en particulier en Ukraine. Au vu d’un précédent message, il est encore utile de rappeler que les Etats-Unis ont tout mis en oeuvre, depuis au grand minimum 2014, pour aboutir à un affrontement entre l’Ukraine et la Russie. Celle-ci aura finalement anticipé et devancé son voisin ukrainien, qui se préparait depuis 2014, en violation directe et immédiate des accords de Minsk, à déclarer la guerre à la Russie.
    Sur ce sujet comme celui du covid, la propagande médiatique a atteint des sommets inégalés, pour nous raconter à peu près l’exact contraire de la réalité.

    • Il est aussi temps de rappeler qu’il existe un territoire américain sur le sol français : Le cimetière américain de Colleville-sur-mer ou reposent quelques 9000 libérateurs de l’époque… à l’occasion, allez vous y promener, cela influencera peut-être votre « réalité »

  5. Dans les laboratoires P4 sont fabriqués les virus les plus virulents. Les animaux ont bon dos…tout cela a été préparé et les gouvernements le savaient.
    « Mascarade » dixit Agnès B ???
    qui a modifié la classification de l’hydroxychloroquine le 13 mars 2020, bizarre ? le 15 mars 2020 les stations de ski fermaient et le 17 mars 2020 nous voilà cons « finés » ???

    • Au fait quelle était auparavant la classification de l’hydroxyquinone ? Mis à part bien sur un anti malaria qui ne fonctionnait plus depuis dix ans compte tenu des résistances du plasmodium … et le produit phare du savon de Marseille qui a tué des dizaines de patients. Ni anti malarial, ni antiviral … quelle était sa classification ?

  6. les virus existent depuis la nuit des temps
    que celui ci soit « naturel » ou fabriqué n’a au final aucune importance

    c’est l’usage que en a été fait qui est important
    a qui profite le crime???
    voila la vrai question a laquelle il faut répondre
    pour le moment, ce sont les labos américains qui en on tiré profit
    voila pour une première réponse, mais à mon avis , il y en a d’autres.

  7. Réponse à JBQUAIX
    Non il n’y a pas de territoire américain en France. Le terme territoire n’est pas correct. La France a donné un morceau de terrain aux USA pour enterrer leurs morts et pour que leurs soldats qui sont morts pour la France reposent en paix. Il s’agit d’un cimetière américain comme nous avons des cimetières anglais et australiens. Ces cimetières sont sur des terrains français !

  8. Si l’on reprend la définition du mot territoire (Larousse) on y trouve : » Portion de l’espace terrestre dépendant d’un État ». Le cimetière de Colleville est une concession à perpétuité de la France aux États-Unis. Il n’est pas géré par la France, voilà pourquoi j’ai utilisé le terme « territoire américain », mais vous avez raison, ce n’est pas vrai. Vous avez compris que j’ai utilisé cette forme pour que le rédacteur du message qui tire à boulets rouges sur les États-Unis n’oublie pas le devoir de mémoire…

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires