Vous l’attendiez ? Le vaccin de Sanofi contre le Covid arrive

5
Vous l’attendiez ? Le vaccin de Sanofi contre le Covid arrive
Le vaccin de Sanofi est utilisé en rappel. © Adobe stock

Le vaccin du laboratoire français vient d’être approuvé par l’Agence européenne du médicament. Qui peut recevoir le vaccin français ?  Quelles sont ses particularités ?

 Les Français n’y croyaient plus

Presque trois ans après la pandémie de Covid, le vaccin de Sanofi vient de recevoir le feu vert de l’Agence européenne du médicament. Ce vaccin est franco-britannique car il a été développé en collaboration avec le laboratoire britannique GSK. C’est le septième vaccin à être approuvé en Europe.

Utilisé en rappel pour tout le monde

Le vaccin de Sanofi sera utilisé en rappel, appelé aussi booster, quels que soient les premiers vaccins reçus. C’est le troisième vaccin autorisé en rappel après ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna. Tout le monde peut recevoir ce booster, sans limitation d’âge.

Pas d’ARN messager

Le vaccin de Sanofi est le premier booster conçu à partir d’une autre technologie que l’ARN messager. La technologie utilisée est dite à protéines recombinantes. C’est la même méthode que celle utilisée notamment dans le vaccin contre la grippe. Le booster anti-Covid de SAnofi peut être conservé dans un réfrigérateur classique.

Pourquoi Sanofi est en retard ?

L’Allemagne, la Grande-Bretagne ou l’Espagne ont développé « leur » vaccin. Pendant ce temps, Sanofi est à la traîne. En décembre 2020, le laboratoire français informe d’un «problème de compatibilité» entre son vaccin et le réactif utilisé. Il doit recommencer ses essais de phase 2. Un an après, en décembre 2021, Sanofi annonce un retard de plusieurs mois…. La raison ? La difficulté à recruter des volontaires non infectés et non vaccinés dans le cadre de son essai clinique.

Sanofi a raté ses alliances

Selon les informations du Figaro, trois ans avant la pandémie, Sanofi a eu l’occasion de collaborer avec BioNTech mais il décliné cette opportunité. Pendant la pandémie, il est approché par Moderna et d’autres grands labos.  Autant de collaborations que Sanofi rejette. Le laboratoire française argue la prudence, d’autres pointent une frilosité.

Neuvième place mondiale

Sanofi est le neuvième laboratoire mondial, en termes de chiffre d’affaires, selon L’Usine Nouvelle. Les deux premières places sont tenues par les laboratoires  Johnson & Johnson et Pfizer. Ils sont suivis par le laboratoire suisse Roche. Le laboratoire britannique, GSK, allié de Sanofi dans le booster anti-Covid, est à la huitième place.

Aucun article à afficher

5 COMMENTS

  1. il y a déjà plusieurs mois que le laboratoire Français VALNEVA a trouvé un vaccin, pourtant impossible de se faire vacciné avec ce vaccin.

  2. Dans cette impossibilité, il faut se souvenir que les gouvernements français, depuis la mise sur le marché officielle du vaccin Valneva, l’a systématiquement interdit aux français de la métropole. Les antillais et antillaises martiniquais, guadeloupéens et iliens se sont rebellés contre cette disposition, et par une lutte déterminée qui force le respect, ont obtenu le droit de se vacciner contre COVID avec du Valneva. Parallèlement, durant toute une période trop longue, les français de métropole ont eu interdiction de se vacciner contre COVID avec le Valneva, qui pourtant était très prometteur et au point (il a rapidement obtenu les agréments nécessaires). Cette discrimination illégale n’a pas vraiment aidé ce vaccin à percer en France hexagonale ! les  »hautes » autorités auront beau se répandre en pseudo-explications soi-disant scientifiques pour justifier cette discrimination, qui les croira ?
    Valneva est un vaccin classique, à virus tout simplement désactivés comme la plupart des vaccins familiers en France (antiviraux autant qu’antibactériens) qui ont fait leurs preuves depuis des décennies. Des contrats non anecdotiques avaient été signés avec l’Angleterre, mais pour des raisons fumeuses, ils ont été cassés, par on ne sait trop qui et pour on ne sait trop quelles bonnes raisons. Si Valneva avait été autorisé en France métropolitaine au moment où les antillais ont gagné haut la main le droit de s’en servir, il est fort probable que le nombre des personnels d’hôpital de la métropole privés de revenus ou démissionnaires aurait été bien plus faible, ce qui aurait évité le manque criant actuel de personnels qualifiés dans ces hôpitaux. Car même si on réintègre aujourd’hui les personnels scandaleusement privés de tout revenu décent (en contradiction choquante avec le droit du travail), cela ne fera pas revenir dans les hôpitaux hexagonaux les démissionnaires volontaires qui se sont trouvés d’autres moyens d’existence ; les médias ont été fort discrets ou évasifs, selon les cas, sur le nombre exact des démissionnaires volontaires
    reconvertis : il n’est pas impossible que ce nombre égale ou dépasse celui des victimes de privation autoritaire de revenus.

  3. Avant de supposer que des intérêts occultes auraient agi dans l’ombre pour saborder un concurrent pourtant efficace, il faut tout de même se demander pourquoi le laboratoire Valvena, détenteur de cette poule aux œufs d’or qu’aurait été son vaccin libéré des surcoûts de conservation, n’a pas remué ciel et terre et fait largement appel à l’opinion publique et aux tribunaux français et européens pour imposer son produit et protéger ses intérêts commerciaux. Pourquoi aussi l’interdire seulement en France ? L’agence de sécurité des médicaments n’aurait pas accepté qu’il fût vendu hors métropole uniquement. Elle aurait risqué très gros en cas de nocivité et d’accident médical.
    Pour ma part j’attends que le laboratoire introduise une contradiction contre les décisions prises à son détriment et que des experts évaluent les arguments des uns et des autres. Pour le moment tout cela est flou et, comme ne le disait pas tout à fait la grand-mère de Martine Aubry, quand c’est flou, il faut vérifier s’il y a un loup.

  4. La censure est le moyen le plus efficace avec le contrôle de l’information fait par les 7 milliardaires auquel appartiennent les media mainstream pour contrôler la population.
    La censure permet d’isoler efficacement les gens qui comprennent la situation.
    Honte à ce site qui censure pêle-mêle un maximum de posts mais malencontreusement pour eux si il y a bien une chose qu’ils n’ont pas encore compris c’est que…… l’impact médiatique de leur feuille de choux avoisine quasiment le 0 absolu !
    😉

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici