Les chutes, un risque majeur d’accidents chez les séniors

0
3005
Accidents domestiques seniors FEMME

Un risque qui augmente avec l’âge

Après soixante ans, le corps s’affaiblit (perte de souplesse, amoindrissement du sens de l’équilibre, fragilisation osseuse) et les chutes deviennent de plus en plus fréquentes. Elles représentent ainsi 80 % des accidents de la vie courante des personnes de plus de 65 ans. Trois quarts des décès liés à des chutes tous âges confondus surviennent chez des personnes de plus de 75 ans.

Ces accidents ont souvent de graves répercussions sur la santé et peuvent entraîner, outre le décès, une perte d’autonomie, une hospitalisation de longue durée, voire un placement définitif en foyer.

Accidents domestiques chez les seniors : Les principales causes de chute

La grande majorité des chutes sont accidentelles et le plus souvent liées à des « prises de risques » inconsidérées. Plusieurs causes, souvent combinées, peuvent être à l’origine des chutes :

  • les facteurs environnementaux (environnement inadapté : sols glissants, pièces mal éclairées, etc.) ;
  • les facteurs intrinsèques (faiblesses musculaires, troubles de la vision…), qui peuvent être dus au vieillissement, à une maladie ou à la prise d’un médicament ;
  • plus rarement, un malaise (baisse de tension, chute de la glycémie, malaise cardiaque, accident vasculaire cérébral, etc.).
Accidents domestiques seniors femme asiatique

Accidents domestiques chez les seniors : Que faire en cas de chute ?

Il est important d’avoir les bons réflexes pour chuter et se relever :

En cas de perte d’équilibre, écarter les bras, plier les jambes et se laisser glisser pour amortir la chute ;

Pour se relever, se retourner sur le ventre et, une fois à quatre pattes, se hisser en se tenant à une chaise ou à une rampe.

Par ailleurs, il est fondamental de connaître la conduite à tenir suite à une chute :

  • pour une chute sans perte de connaissance : une simple surveillance suffit. Si dans les 24 heures suivant la chute, apparaissent des vomissements, une somnolence, des troubles de la conscience ou des mouvements anormaux, une consultation en urgence s’impose (médecin traitant ou SAMU : 15) ;
  • Aussi si la chute a entraîné une perte de connaissance, même brève, il est impératif de consulter immédiatement un médecin ;
  • Et enfin, si la chute entraîne une perte de connaissance prolongée, appeler le SAMU (15) ou les Pompiers (18).

Dans tous les cas, il ne faut jamais mobiliser les fractures ou déplacer la victime.

En savoir plus :

🔔 Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale 🔔

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici