Grain de beauté rouge : faut-il être inquiet ? 

0
Grain de beauté rouge : faut-il être inquiet ? 
Grain de beauté rouge

Définition d’un grain de beauté

Également dénommé « nævus », c’est une lésion bénigne de la peau ou des muqueuses. Les grains de beauté représentent un mélange singulier de composants normaux d’un tissu présent à la naissance ou pendant la petite enfance. Qualifiée d’excroissance congénitale (à la naissance), elle revêt différentes apparences allant des taches pigmentées sur la peau, aux taches de naissance. Un grain de beauté peut aussi se constituer à partir d’autres cellules de la peau. Dans ce cas on cite le nævus vasculaire qui se forme à partir des vaisseaux sanguins, c’est le cas du grain de beauté rouge. Voici les principaux types de grains de beauté identifiables chez l’humain :

Nævus atypique ou nævus dysplasique

Ce grain de beauté est plus gros qu’un nævus classique. Ainsi sa couleur, sa surface et sa bordure sont différentes. Sa taille dépasse 5 millimètres de large. Ce nævus dysplasique possède plusieurs couleurs allant du rose au brun foncé. Généralement il présente une surface lisse, qui peut être écailleuse ou caillouteuse. Son bord est irrégulier et s’intègre dans la peau alentour. Dans la majorité des cas ils disparaissent, mais d’autres persistent à vie.

Nævus bleu

Il est présent chez les enfants en bas âge et les jeunes adultes. Les personnes de type asiatique ont une prévalence de l’ordre de 3 à 5% contre 1% chez les personnes de type européen.

Nævus congénital ou tache de naissance

Ils peuvent être de taille différente inférieure à 1,5 cm de diamètre jusqu’à plus de 20 cm (nævus géant), les rendant inesthétiques.

Pourquoi mon grain de beauté est rouge ?

La couleur rouge provient des vaisseaux sanguins dilatés qui constituent une excroissance sur la peau. Le type le plus fréquent de grains de beauté rouges est l’angiome cerise. Parfois, ces nævus portent le nom de taches de Campbell de Morgan ou angiome sénile. Ils apparaissent sur la zone du tronc et prolifèrent avec l’âge. Heureusement les grains de beauté rouges sont d’habitude des excroissances inoffensives. Cela n’exclut pas les mesures de prévention d’usage comme leur vérification chaque année par un dermatologue. Certains grains de beauté rouges sont identifiés comme une kératose actinique. C’est l’exposition aux rayons UV nocifs du soleil qui cause leur apparition. Ceux-ci sont à surveiller davantage que les grains de beauté rouges.

Possible angiome rubis

Cet angiome rubis est aussi qualifié de tache de Campell de Morgan ou angiome sénile. Ce groupe de vaisseaux sanguins localisé sous la surface de la peau provoque des grains de beauté rouges. Ces naevus ont une affinité pour le haut du torse et affectent les personnes âgées de plus de quarante ans. Selon le dessin formé par les vaisseaux sanguins, les grains de beauté peuvent être bleus ou violets et pas exclusivement rouge vif.

Possible angiome cerise

De plus, les angiomes cerise peuvent affecter également le cuir chevelu. Dans ce cas, on parle de papules rouges qui sont des petits boutons de 1 cm de diamètre. Des études effectuées par des dermatologues prouvent que les grains de beauté rouges se manifestent plutôt chez les personnes d’âge moyen et moins chez les jeunes.

Faut-il consulter pour un grain de beauté rouge ?

Certains grains de beauté rouges résultent d’une surexposition au soleil. La kératose actinique se reconnaît à des excroissances cutanées rouges dont la surface ressemble à une verrue. Les symptômes de ces naevus rouges sont constitués par des démangeaisons ou des brûlures sur le pourtour de la croissance cutanée. Ce tableau clinique nécessite de faire examiner ces excroissances cutanées rouges et dures.

Naevus de Spitz

Ce grain de beauté rouge prend la forme d’une bosse rouge en forme de dôme sur la peau. Ils sont plus fréquents sur le visage et les membres. Les dermatologues trouvent des ressemblances entre les naevus de Spitz et les mélanomes. Pourtant ces naevus sont bénins. De part, leur grande similitude avec des excroissances cutanées cancéreuses, ces grains de beauté rouges sont à soumettre régulièrement au regard avisé d’un dermatologue.

Les angiomes cerise signe d’une lésion hépatique ?

Aucune forme d’angiome n’est évitable du fait qu’elle est liée au vieillissement de la peau ou à la grossesse. En revanche, un grand nombre d’angiomes cerise ou angiomes d’araignée résultent de lésions hépatiques chez certaines personnes. En effet le foie est un organe vital qui sert à détoxifier votre corps. Grâce à la prévention, vous pourrez traiter la maladie hépatique sous-jacente.

Prévenir l’apparition d’un possible mélanome et cancer

Il s’agit avant toute chose de vérifier si les nouvelles excroissances cutanées rouges ou autres sont bénignes. Afin de contrôler les grains de beauté qui changent d’aspect et qui pourraient devenir cancéreux, la règle des ACBDE s’impose !

  • Asymétrie. Le grain de beauté présente une forme irrégulière dont la moitié n’a pas la même forme que l’autre moitié.
  • Couleur. Les nuances vont du brun au noir ou du blanc au bleu.
  • Bordure. Les grains de beauté dont la bordure est irrégulière sont potentiellement inquiétants.
  • Diamètre. Le grain de beauté est plus grand en taille que la gomme d’un crayon (un quart de pouce).
  • Évolution. Le grain de beauté change de taille, de forme ou de couleur.

Si vous remarquez qu’un grain de beauté présente cette configuration, contactez un dermatologue. De surcroît, si certains grains de beauté se développent très vite, démangent ou saignent, prenez rendez-vous sans attendre chez un médecin. À l’heure actuelle, certains dermatologues proposent de photographier vos grains de beauté afin de suivre leur évolution au fil du temps. En effet, une détection précoce des lésions suspectes est synonyme d’un traitement efficace. Cette technologie d’imagerie moderne sert à identifier les prémisses du cancer de la peau. Ce système « Fotofinder » réalise en  moins de 6 minutes une trentaine de photographies numériques. Les données enregistrées permettent de lever les doutes sur des grains de beauté potentiellement dangereux.

D’autres signes avant-coureurs

En plus des mesures précédentes, d’autres événements peuvent évoquer un possible cancer de la peau.

  • Ecchymoses et douleurs. Un mélanome peut s’apparenter à une ecchymose qui persiste plus longtemps qu’une contusion normale.
  • Des plaies persistantes. Quand des plaies inflammatoires se forment et persistent malgré les tentatives de soin.
  • Sous les ongles. Un mélanome peut se développer sous la forme de marques brunes et noires sous les ongles et les orteils.

Réduire le risque de mélanome

La meilleure solution pour tenir à distance cette forme dangereuse de cancer consiste à prendre des mesures préventives. D’une façon générale, certains facteurs génétiques ou groupes d’âge rendent une personne plus sensible au mélanome. Cependant, personne n’est à l’abri du cancer de la peau avec mélanome. Voilà la raison pour laquelle certaines mesures s’imposent :

  • Limitez le temps de bronzage et évitez les cabines de bronzage
  • Utiliser un écran solaire à risque élevé pendant l’exposition à l’extérieur
  • Éviter les heures d’exposition entre 10h et 14h
  • Porter une paire de lunettes de soleil anti-UV
  • Préférer les zones d’ombre au soleil au zénith

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici