Régime : avez-vous tendance à surestimer la qualité de votre alimentation ?

0
Régime : avez-vous tendance à surestimer la qualité de votre alimentation ?
Mangez-vous vraiment si équilibré pendant un régime ? © Adobe stock

Vous souhaitez retrouver la ligne et vous suivez un régime. Et si votre alimentation que vous jugez si équilibrée ne l’était pas vraiment ? C’est la conclusion d’une nouvelle étude. On vous en dit plus.

Peu de sucré et de gras, pas d’alcool

Les adultes au régime ont tendance à surestimer leur consommation d’aliments sains, mettent en avant des chercheurs de l’université de Pittsburgh (États-Unis). Leurs travaux ont  été présentés lors des sessions scientifiques de l’American Heart Association, fin octobre. Les scientifiques ont recruté 116 personnes, âgées de 35 à 58 ans. Ils ont suivi les recommandations nutritionnelles : fruits et des légumes, céréales complètes, viandes maigres, huiles végétales, peu d’aliments sucrés et gras, moins d’alcool voire aucun verre.

75 % des personnes surestiment la qualité des aliments

Les volontaires ont noté sur une application tout ce qu’ils mangeaient et buvaient chaque jour et se sont pesés chaque jour. Ils ont également évalué la qualité de leur alimentation au début et à la fin du programme. Trois personnes sur 4 surestimait l’aspect sain de ses aliments. «Nous avons constaté que si les personnes savent généralement que les fruits et légumes sont bons pour la santé, il peut y avoir un décalage entre ce que les chercheurs et les professionnels de la santé considèrent comme une alimentation saine et équilibrée par rapport au grand public», a déclaré Jessica Cheng. Elle est auteure principale de l’étude.

Suivi par un professionnel de la nutrition

L’étude ne mentionne pas les erreurs des volontaires sur ce qu’ils considéraient, à tort, comme des habitudes alimentaires saines. Toutefois Jessica Cheng a estimé que cette étude permet de mettre en valeur l’accompagnement des régimes par des professionnels de la nutrition. l«Les futures études devraient examiner les effets d’aider les gens à combler l’écart entre leurs perceptions et les mesures objectives de la qualité de l’alimentation», a-t-elle déclaré.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici