Bronchiolite : les services pédiatriques d’Île-de-France sont saturés

4
6736
Bronchiolite : les services pédiatriques d’Île-de-France sont saturés
L'épidémie de bronchiolite a plusieurs semaines d'avance. © Adobe stock

Les services pédiatriques franciliens sont débordés face à l’épidémie de bronchiolite qui touchent les tout-petit. Ils craignent de devoir transférer certains de leurs jeunes patients vers la province. Comment est-on arrivé à cette situation alarmante ?

Quelle est la situation ?

La bronchiolite est une infection respiratoire hivernale. Elle touche les jeunes enfants, notamment les bébés de moins d’un an. En région parisienne, selon le Smur, plus de 150 bébés présentant des formes graves ont été conduits en réanimation depuis quelques jours.

Il manque 200 infirmiers en Ile-de-France

Selon l’ARS, il manque 200 infirmiers, dont la moitié en puériculture et 24 aides-soignants dans les services pédiatriques d’Île-de-France. D’ailleurs, dès fin octobre, le collectif inter-hôpitaux (CIH) alertait sur une situation « catastrophique » en pédiatrie, qui conduirait à un « tri des patients » et une « perte de chance » des jeunes malades.

Comment protéger bébé de la bronchiolite ?

Le virus de la bronchiolite se transmet par les éternuements et les contacts directs (mains) ou indirects (objets touchés ou portés à la bouche). Pour éviter que bébé ne soit contaminé :

  • Se laver les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper de bébé,
  • L’emmener le moins possible dans des lieux publics confinés comme les centres commerciaux ou les transports en commun si possible,
  • Aérer sa chambre tous les jours,
  • Ne pas fumer en sa présence,
  • Porter un masque quand on est enrhumé.

4 Commentaires

  1. Je ne crois pas que vous soyiez habilités à donner des conseils santé mais plutôt de la propagande. Une propagande dangereuse pour un retour à un monde qui n’est au contraire pas normal du tout. Accuser les embrassades et les poignées de main, êtes vous devenus fous ? Bien entendu, ils y a des quantités de microbes échangés et c’est une bonne chose. Ces milliers de microbes, dans le métro, ont été vécus pas des milliers de personnes durant des décennies et ne concourent qu’à nous permettre de lutter plus efficacement contre eux. Résultat, vous le voyez, des quantités de pauvres gosses dès la naissance sont tout le temps malades, tellement ils vivent à la fois dans des milieux pollués et ultra confinés, avec des parents qui ne savent d’ailleurs même plus ouvrir une fenêtre. je propose le bébé éprouvette sans contact entre les parents et mise sous bulle dès la naissance. C’est sans doute cela le monde « normal » auquel vous aspirez? Quand à votre pilule Pfizer, vous n’êtes même pas capables de dire ce qu’il y a dedans et vous prétendez faire du médical. Enfin, en ce qui concerne personnel hospitalier il en existe des quantités qui sont à la porte grace à Messieurs Véran, Macron et compagnie et qui ne demandent qu’à retourner travailler, sans compter ceux qui sont écoeurés par le monde médical de votre qualité et qui vont voir ailleurs si j’y suis. Ailleurs, j’y suis et fort heureusement nous sommes quelques uns. Cordialement.

    • Cela fait plaisir de constater qu’il y a encore des personnes lucides qui ont leur propres pensées. Ailleurs, j’y suis aussi et je compte bien y demeurer. Il est certain qu’on peut se poser des questions sur l’honnêteté de nos dirigeants, avec le Pfizergate et la soit disant cinquième vague qui arrive comme tous les hivers avec la grippe. Nous serions 100 % de vaccinés, il y aurait toujours une nouvelle vague. A n’en pas douter, l’histoire montrera le mensonge d’état que nous subissons actuellement. Comme toujours, il y aura des responsables, mais de coupables. Je salue bien respectueusement toutes ces personnes qui raisonnent avec discernement.

      • Cela fait plaisir de constater qu’il y a encore des personnes lucides qui ont leur propres pensées. Ailleurs, j’y suis aussi et je compte bien y demeurer. Il est certain qu’on peut se poser des questions sur l’honnêteté de nos dirigeants, avec le Pfizergate et la soit disant cinquième vague qui arrive comme tous les hivers avec la grippe. Nous serions 100 % de vaccinés, il y aurait toujours une nouvelle vague. A n’en pas douter, l’histoire montrera le mensonge d’état que nous subissons actuellement. Comme toujours, il y aura des responsables, mais de coupables. Je salue bien respectueusement toutes ces personnes qui raisonnent avec discernement.

  2. La bronchiolite est une maladie du nourrisson. Il n’est pas illogique de prendre quelques précautions pendant cette période, alors que cette maladie de propage plus depuis quelques années. Il n’est pas question dans cet article de ne pas faire de câlins à son bébé, mais d’éviter de lui apporter des microbes en n’étant pas suffisamment hygiénique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici