Cancer du poumon : faites-vous partie des personnes à risque ?

2
11237
Cancer du poumon : faites-vous partie des personnes à risque ?
Le profil des patients atteints d'un cancer des poumons a évolué. © Adobe stock

Contrairement aux idées reçues, le cancer du poumon ne touche pas seulement les fumeurs… La Société de pneumologie de langue française s’inquiète de la recrudescence des cas et du nouveau profil des malades.

De plus en plus de femmes

La Société de pneumologie de langue française vient de présenter son étude KBP-2020 sur l’épidémiologie du cancer du poumon. 8 999 patients ont participé à cette étude en 2020, soit 20 % des nouveaux cas annuels de cancers bronchiques en France. L’un des points forts qui est ressorti de cette étude est la part croissante des femmes chez les patients atteints d’un cancer du poumon.

Une triste égalité du tabac

Elles étaient 16 % des patients en 2000, 24 % en 2010, et 34,6 % en 2020. «Une augmentation exponentielle, malheureusement attribuable à l’augmentation du tabagisme chez la femme», explique le Dr Debieuvre au Quotidien du médecin. Il est coordinateur de l’étude et chef du service de pneumologie à l’hôpital Émile-Muller de Mulhouse.

Des malades non-fumeurs

Autre fait relevé par la Société de pneumologie : les non-fumeurs de plus en plus nombreux parmi les malades. Ils représentent 12,6 % des patients contre 7,2 % en 2000.

Diagnostics trop tardifs

Enfin, le dernier point à retenir est le diagnostic majoritairement trop tardif du cancer du poumon. 60 % des cancers dépistés sont métastatiques Pourtant, rappelle le Dr Debieuvre, «quand on dépiste un cancer bronchique de stade 1, le taux de guérison est de 80 à 90 %.» Il milite pour la mise en place d’un dépistage organisé du cancer du poumon chez les  les 55-75 ans, ayant fumé plus de 20 paquets-années pendant plus de 15 ans.

2 Commentaires

  1. 20 paquets/année = 400 cigarettes par an. Peu ou prou 1 cigarette par jour ! Vu ce qu’on peut respirer en ville et le tabagisme passif, autant dire qu’il faut tester tout le monde !!!

  2. Bah, encore un article pour ne rien dire Mon ami est décédé à 35 ans. Il n’aura pas connu la période covid, cela l’aurait fait sourire. Il ne buvait pas, il n’aimait pas cela, sauf un petit verre de  » bon  » vin, de temps à autre avec le fromage, il ne fumait jamais, ni cannabis, ni cigarette. Il avait essayé la  » clope « , à 17 ans, et il avait détesté cela. Et de quoi est il mort ???? cancer du poumon. Qu’on arrête de toujours vouloir stigmatiser un fumeur, si seulement le cancer du poumon ne venait que de la clope, la cirrhose du foie réservée aux alcooliques ??? C’est faux. Mais c’est tellement facile. En ce moment la covid et ses variants tiennent le haut de l’affiche. Que nous prépare t-on dans un ou deux ans ?? La Terre cesse de tourner ??? Haro sur Mars ??? Pas moi, je fais partie du bas peuple (cali, ex journaliste)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici