Cancers : combien de patients renoncent aux soins ?

0
Cancers : combien de patients renoncent aux soins ?
24 % des patients ne sont pas orientés vers des soins de support. © Adobe stock

La Ligue contre le cancer tire la sonnette d’alarme. Elle dénonce de «profondes inégalités» dans l’accès aux soins de support pendant et après le cancer. Combien de patients renoncent à ces soins? Quelles sont les raisons ?

Pas de soins de support pour 24 %

Les soins de support font partie du parcours de soin en cas d’un cancer. Ces soins de support aident le patient à faire face aux nombreux effets indésirables liés à la maladie ou aux traitements : fatigue, douleurs, perte de l’appétit, sécheresse cutanée, perte de libido, etc. Or la Ligue contre le cancer constate que 24% des personnes interrogées ayant souffert d’un cancer n’ont pas été orientées vers les soins de support !

19% ont renoncé aux soins de support

Autre constat alarmant de la Ligue : 19% des personnes interrogées ont renoncé aux soins de support. Ce sont surtout des jeunes, des personnes aux revenus faibles et qui résident dans les « déserts médicaux ». Les deux principales raisons sont l’accès géographique ou le coût de ces soins, seulement partiellement remboursés.

L’après cancer encore trop difficile

La Ligue pointe aussi du doigt le manque d’accompagnement au niveau social ou professionnel. «Parmi les personnes qui témoignent de craintes vis-à-vis de leur emploi ou de leur budget, plus de la moitié (51%) n’ont pas été orientées vers un médecin du travail, un travailleur social, un professionnel médico-social ou de conseil.»

Des soins de support plus abordables

La Ligue contre le cancer demande la mise en place une «offre de soins de support accessible financièrement et géographiquement sur l’ensemble du territoire national». Une question urgente pour les 3,8 millions de Français qui ont déjà souffert d’un cancer. 84% d’entre eux «ressentent au moins une conséquence physique ou psychologique en lien avec la maladie ou ses traitements».

Source : Enquête auprès de 7 709 personnes soignées pour un cancer, interrogées entre le 4 janvier et le 15 avril 2021. Etude : «Accès aux soins de support et coordination des parcours en cancérologie»

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici