L’inflation va coûter 2,9 milliards d’euros supplémentaires aux hôpitaux

3
4333

L’inflation rencontrée en France devrait peser près trois milliards d’euros dans les finances des hôpitaux. Cette conséquence n’avait pas forcément été imaginée par le gouvernement. 

Tout augmente à l’hôpital

2,9 milliards d’euros supplémentaires exactement pour les hôpitaux à cause de l’inflation, apprend-on dans le journal de 20 heures de France 2, selon les comptes de Polyclinique de Valenciennes. Certaines augmentations sont surprenantes, tel que le prix du sang. « Autour d’une poche, il y a énormément de travail », explique Virginie Brabant, responsable de service. Sans compter le prix du transport et des seringues, mais aussi les factures des multiples prélèvements, pour s’assurer de la qualité de l’hémoglobine. En tout, il faut compter 5 000 euros en plus. 

Les repas, le lavage des draps changés tous les jours, le matériel… Absolument tout augmente à l’hôpital. Mais c’est le prix de l’électricité qui est le plus problématique. « Si ça reste en l’état, la situation va être catastrophique à la fin de l’année », d’après Kami Mahmoudi, directeur de la polyclinique Vauban Valenciennes – ELSAN. Le surcoût s’élève à 500 000 euros à l’année, juste pour cet hôpital. 

Bruno Le Maire avait promis des aides

Le 25 juillet, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, a promis devant l’Assemblée Nationale, une « augmentation significative » des moyens des hôpitaux en 2023 avec une « compensation intégrale » de la hausse du point d’indice des fonctionnaires, lors de l’examen des mesures sur le pouvoir d’achat.

Un projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le budget de la Sécurité sociale, est prévu à l’automne prochain. Une hausse de 3,5 % de la valeur du point d’indice des fonctionnaires est prévue et servira de base à leur rémunération. Les hôpitaux publics attendent toujours, quant à eux, une rallonge de deux milliards d’euros cette année, pour compenser l’inflation et la hausse du point d’indice des fonctionnaires. Ils espèrent quatre à cinq milliards de plus en 2023, selon la Fédération hospitalière de France (FHF).

3 Commentaires

  1. Rappelez-vous le serment d’hypocrate si vous l’eusse connu un jour. La déontologie médicale n’a pas de différence entre les humains de la planète.
    Pitié! Plus vous serez raciste et moins vous aurez les solutions.
    Trouvez déjà comment faire tomber les 5 milliards pour les hôpitaux que doit verser le gouvernement aux hôpitaux.
    La logique planétaire est de faire payer les soins chirurgicaux à ceux qui ont suffisamment de fric. Pourquoi les plus désabusés et les plus démunis se feraient en plus refuser de guérir ou de se faire opérer. Il y a déjà assez d’erreur chirurgicales à cause entre autre de manque de moyens techniques donc financiers.

  2. Et si nous demandions à Mr Bernard Arnault de donner un coup de main… Avec une fortune personnelle de 150 milliards il devrait pouvoir faire quelque chose, laisser une trace de son passage sur cette terre! Idem pour ses homologues fortunés de France, qui vont mourir un jour sans avoir fait quoi que ce soit de leurs fortunes, si ce n’est de les augmenter encore et encore…

  3. Je souffre de deux cancers que je ne soigne pas et d’une maladie orpheline……Je paie 88 euros de mutuelle par mois….. Le gouvernement n’avait pas spécialement anticipé ??? Tiens donc….. On ne peut envoyer des millions au comédien président Zelensky pour ses besoins personnels et non pas pour son peuple et s’occuper de la France…. Des rigolos.. tout simplement…. L’hôpital est  » malade  » depuis longtemps, mais là c’est de pire en pire…. Ne téléphone surtout pas au 15, bonjour l’accueil… Mais bon, je n’étais pas auparavant raciste, mais j’avoue je le deviens…. peut être cela dépend de la ville où vous habitez…. mais au bout d’un moment trop c’est trop (cali)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici