Maladies cardiovasculaires : 30% des décès dus à l’intoxication au plomb

0
Maladies cardiovasculaires : 30% des décès dus à l’intoxication au plomb
Les personnes qui travaillent dans les fonderies sont particulièrement exposées au plomb. © Adobe stock

L’intoxication au plomb serait à l’origine de 30 % des décès par maladies cardiovasculaires dans le monde. Un rapport de la Banque mondiale alerte sur cette source de pollution, trop souvent méconnue.

5,5 millions de décès par maladies cardiovasculaires

En 2019, la pollution au plomb a été à l’origine de 5,5 millions de décès par maladies cardiovasculaires dans le monde, alerte la Banque mondiale. L’exposition environnementale au plomb est à l’origine de 30% des morts par maladie cardiaque dans le monde. L’étude de la Banque mondiale vient d’être publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Un chiffre «énorme»

La Banque mondiale a évalué le niveau d‘intoxication au plomb dans la population de 183 pays à partir d’estimations sur les tests sanguins. Les populations des pays en voie de développement sont particulièrement touchées par l’intoxication au plomb. Les 5,5 millions de décès dans le monde pour la seule année 2019 est un chiffre «énorme», se désole l’un des auteurs de l’étude, Bjorn Larsen, de la Banque mondiale. «Le rôle du plomb dans les maladies cardiovasculaires serait donc supérieur à celui du tabagisme ou du cholestérol», souligne-t-il auprès de l’AFP.

Découvrez aussi :  Trouble du rythme cardiaque : pénurie mondiale pour plusieurs médicaments

Intoxication au plomb aux Etats-Unis et en France

Une précédente étude réalisée aux Etats-Unis publiée en 2018 dans le Lancet Planetary Health s’inquiétait déjà des conséquences de l’exposition environnementale au plomb sur la santé cardiovasculaire. Selon cette étude, la pollution au plomb est responsable de 29 % des morts par maladie cardiaque aux Etats-Unis.

Le plomb dans les maisons françaises

Les jeunes enfants et les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables au plomb.On parle alors de saturnisme.  L’intoxication au plomb se fait souvent de manière indirecte, lors d’une rénovation d’une ancienne maison par exemple. «Les poussières et débris de peinture des habitations construites avant 1975 (et surtout celles datant d’avant 1949), en particulier en cas de travaux de rénovation en cours ou intervenus dans les six derniers mois, pouvant contribuer à répandre le plomb», informe l’Inserm.

Découvrez aussi :  7 mauvais aliments pour votre cœur

Les autres causes de pollution au plomb en France

D’autres sources de pollution indirecte au plomb en France sont possibles :

  • l’eau du robinet contaminée par des canalisations privées en plomb,
  • une activité professionnelle ou de loisir exposant au plomb : restauration de vitraux, travail dans une fonderie, fabrication de céramiques ou d’objets émaillés,
  • utilisation de vaisselles artisanales contenant du plomb,
  • utilisation de cosmétiques traditionnels (notamment le khôl) contenant du plomb.

Comment savoir si mon enfant est intoxiqué au plomb ?

L’intoxication au plomb est le plus souvent silencieuse. L’enfant peut se plaindre de troubles digestifs et être plus fatigué qu’habituellement avec des troubles du sommeil. Une exposition au plomb trop importante chez la femme enceinte peut entraîner un retard de développement du fœtus. En cas de doute, consultez votre médecin traitant pour un dépistage.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires