Mon espace santé : nouveau dossier médical numérique

11
Mon espace santé : nouveau dossier médical numérique
Toutes vos données médicales seront centralisées dans une interface numérique. Mais vous pouvez vous y opposer. © Adobe stock

C’est un nouvel outil qui centralise toutes vos données médicales : l’espace santé remplace le dossier médical partagé. Créé automatiquement par l’Assurance-maladie, à quoi sert cet espace santé ? Pouvez-vous refuser sa création?

Mon espace santé : c’est quoi ?

Cet espace centralise toutes vos informations et documents médicaux :

  • ordonnances,
  • comptes rendus des médecins,
  • résultats d’examens et radios,
  • traitements et allergies
  • hospitalisations,
  • antécédents familiaux.

Une messagerie sécurisée en bonus

Cet espace santé inclut une messagerie sécurisée. Celle-ci a été conçue pour échanger des informations sensibles. A terme, un agenda personnel affichera vos rendez-vous médicaux et dates d’examens importants.

Créé automatiquement

Vous n’avez aucune démarche pour créer votre Espace santé. Car il est créé automatiquement par l’Assurance-maladie pour tous les assurés. D’ici le 28 mars, l’Assurance-maladie enverra, chaque jour, plus d’un million de codes d’activation aux assurés par courriel, ou, à défaut, par courrier.

Comment ouvrir un compte ?

Pour ouvrir votre compte, munissez-vous du code reçu par courrier, de votre carte Vitale et  d’un ordinateur relié à Internet. Sinon, déplacez-vous à un guichet de proximité France services.

Et si je ne souhaite pas cet Espace santé ?

Vous pouvez vous opposer à cet espace, pour vous ou vos enfants. Dans ce cas, vous devez exprimer votre refus, dès aujourd’hui sur le site et jusqu’à six semaines suivant la réception du message avertissant de la création du compte. Connectez à Monespacesante.fr ou appelez le 34 22 (service gratuit + prix de l’appel).

Aucun article à afficher

11 COMMENTS

  1. Bien pratique à mon avis, mais comme tout « dossier » de ce type dévoilant la totalité de votre « vie médicale », il peut révéler à toute personne mal intentionnée (et souvent très douée) des problèmes personnels que nul n’est censé apprendre.

    • Le mien (DMP) créé suite à un accident début 2015 est resté vide car les hôpitaux, centre de radiologie, scanner IRM…. n’avaient pas les logiciels compatibles pour l’alimenter.
      Attendons pour savoir si cette nouvelle version va fonctionner.
      Nous sommes en France il y a peu de chance pour que cela fonctionne comme beaucoup de logiciels franco-français créés ces dernières années.

  2. ce genre de dossier va a l’encontre du droit a l’oubli médical et constitue une page complémentaire au contrôle des personnes comme le pass vaccinal avec une possible utilisation a des fin de répression , l’étau se resserre sur la liberté

    • Vous ne savez pas ce qu est le droit a l oubli ! Et ne pas vouloir qu un medecin ait acces a votre dossier complet pour faire un diagnistique et vous soigner est stupide et evidemment contraire a l interet du patient ! Quand vous allez voir un nouveau medecin qui ne vous connait pas, il a evidemment besoin de connaitre vos antecedents medicaux.

  3. Comme toujours, à la mise en place d’un nouveau système, on ne vante aux futurs utilisateurs que les multiples avantages qu’il va leur procurer en se gardant bien de les mettre en garde contre les inconvénients, souvent bien plus nombreux, qu’il recèle.
    Il y a grand danger a se voir refuser, au fil du temps, des prises en charge au motif que des prescriptions antérieures n’auraient pas été respectées à la lettre et que ces manquements sont responsables de la nouvelle pathologie. Les mauvais élèves, payez ou passez votre chemin.
    Cessons donc de nous laisser infantiliser.

    • Mais c est fou d’etre aussi paranoiaque. Je vous plains. Avoir toutes ses donneew regroupees et cobsultables par le medecin permet d eviter des prescriptions cumulatives et contradictoires permet de ne pas refaire le meme analyse, le meme examen, etc. C est dans l interet du patient

    • Il est bien écrit que vous pouvez refuser ce compte. Donc je ne vois pas où est la contrainte ? Aujourd’hui pour accéder efficacement à certains soins vous n’avez quasiment pas d’autre choix que d’utiliser doctolib site d’intérêt privé dont la croissance est exponentielle parce que c’est pratique pour le patient et moins cher pour le professionnel de santé qu’un employé.
      Toujours par souci d’efficacité, Doctolib vous propose judicieusement de communiquer des documents aux médecins par leur intermédiaire. Chacun est libre d’utiliser Doctolib et de croire qu’ils protégeront mieux les données médicales (identité, âge, pathologies, traitements + les documents échangés) qu’un outil gouvernemental.

  4. Dans le principe, je trouve ça très bon. Sans être parano, reste à voir ce qui en sera fait…..
    La Sécurité sociale à déjà , dans le passé, gâché beaucoup d’argent pour des « carnets de sante » (papier) qui sont restés au fond des tiroirs !
    Qu’adviendra-t-il de ce nouveau dossier ??? Les personnels médicaux joueront ils le jeux ?
    On peut essayer : c’est sûrement moins cher que les tentatives précédentes ….

  5. J’ai de multiples pathologies, et j’ai subi de nombreuses opérations.
    Chaque fois que je consulte un nouveau praticien, je dois les énumérer, ainsi que les prescriptions médicales ,notant souvent l’impatience de mon interlocuteur/trice, au point que j’en ai établi une liste.
    Or j’ai souvent été horrifiée en lisant le compte-rendu ultérieur de constater les énormités qui y ont été inscrites, ainsi une hystérectomie il y a 15 ans alors que je ne l’ai subie qu’en Novembre2020, puis une grossesse en Avril 2021, alors que j’ai presque 73 ans! Et je pourrais multiplier les exemples. La synthèse de tous ces documents serait un amalgame de sornettes, sans aucune fiabilité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici