Pourquoi la pénurie d’amoxicilline est inquiétante ?

0
Pourquoi la pénurie d’amoxicilline est inquiétante ?
L'antibiotique amoxicilline est en rupture de stock dans plusieurs pharmacies. © Adobe stock

L’amoxicilline est l’antibiotique le plus prescrit de France. Or, les pharmacies font face à de «fortes tensions d’approvisionnement», voire  à «des ruptures de stock». En quoi ces ruptures sont-elles inquiétantes ?

A quoi sert l’amoxicilline ?

L’amoxicilline est un antibiotique prescrit aux enfants pour lutter contre les infections bactériennes, notamment contre les otites et les pneumonies. «Nous avons des tensions sur nos stocks de médicaments, c’est une réalité», a reconnu, le 20 novembre dernier, le ministre de la Santé, François Braun, sur le plateau Le grand Jury de  RTL-Le Figaro-LCI.

Ruptures en pharmacie et dans les hôpitaux

L’amoxicilline est de plus en plus difficile à trouver en pharmacie. Les formes buvables pour enfants sont les plus touchées.  «On ne sait pas comment on va pouvoir délivrer toutes les ordonnances pour les patients», a témoigné Brice Butto, pharmacien à Lyon, sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Certaines officines dans les hôpitaux sont aussi confrontées à une tension d’approvisionnement.

Pourquoi est-on en rupture ?

Pauline Londeix est cofondatrice de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament (OTmeds). Au micro de Franceinfo, elle dénonce l’aveuglement des autorités françaises. «On est très en colère, parce qu’on alerte sur cette situation depuis des mois, voire des années». Elle avance plusieurs raisons : «l’ultra-concentration de la fabrication de la matière première en Asie de l’Est et du Sud, le contexte géopolitique avec la guerre en Ukraine et les conséquences sur le prix de l’énergie». La production de la matière première du médicament est peu rentable au vu de la hausse du coût de l’énergie, y compris en Asie.

Un médicament qui n’est pas produit en France

«L’enjeu, qui est majeur, c’est que ce ne sont pas des médicaments qui sont produits en France», a pointé du doigt le ministre de la Santé, sur le plateau du Grand jury. Il fait aussi référence au paracétamol, en tension d’approvisionnement, non produit en France.

Des problèmes jusqu’en mars 2023

Conjointement à la baisse de production en Asie, la demande a augmenté en France. «Cette année, de janvier à octobre, la demande d’amoxicilline est aux alentours de 40 millions de boîtes, alors qu’en 2020 et en 2021 on était très en deçà, plutôt autour de 30 millions de boîtes», a expliqué François Braun, ministre de la Santé aux Echos. Les tensions d’approvisionnement sont prévues jusqu’en mars 2023.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici