Variole du singe : les Etats-Unis vaccinent pour limiter l’épidémie

0
4546
Variole du singe : les Etats-Unis vaccinent pour limiter l’épidémie
Les Etats-Unis accélèrent la vaccination contre la variole du singe. © Adobe stock

Les Etats-Unis prennent des mesures pour limiter la propagation de la variole du singe. La vaccination n’est plus limitée aux seules personnes cas contact, comme c’est le cas en France.

240.000 doses supplémentaires de vaccin

Les Etats-Unis prennent l’épidémie de variole du singe très au sérieux. Les autorités sanitaires américaines ont annoncé, mardi 28 juin, la distribution immédiate de 56.000 doses de vaccin. Elles ont également commandé 240.000 doses supplémentaires pour vacciner une partie de sa population.

Qui sera vacciné aux Etats-Unis contre la variole du singe ?

Comme en France, les personnes cas contact sont vaccinées contre la variole du singe. Ce sont toutes les personnes qui ont été exposées à la maladie. Mais désormais, le vaccin est aussi administré «aux personnes récemment exposées à la variole du singe qui pourraient ne pas avoir été identifiées via les enquêtes et la recherche de cas contacts». C’est ce qu’a annoncé Rochelle Walensky. Elle est directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence sanitaire du pays.

Sous-estimation des cas

Le nombre de cas officiellement déclaré aux Etats-Unis est faible : 306. En comparaison, la France compte 440 cas le 28 juin dernier. Toutefois, les autorités sanitaires américaines craignent que de nombreux cas ne soient pas déclarés. «Selon des observateurs, le nombre réel de cas de variole du singe aux États-Unis pourrait être bien plus élevé que le compte officiel», rapporte l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici