La qualité de votre sommeil pourrait révéler le moment de votre mort

0
La qualité de votre sommeil pourrait révéler le moment de votre mort

Et non, vous ne rêvez pas, inutile de vous pincer. D’après une étude publiée en août dernier, votre sommeil pourrait révéler le moment de votre mort. Se réveiller brièvement plusieurs fois par nuit sans s’en souvenir serait, par exemple, un mauvais signe

Âge du sommeil

Se réveiller plusieurs fois durant la nuit, pendant moins d’une minute et sans s’en souvenir le lendemain, serait le facteur prédictif le plus puissant d’une mort prochaine, d’après l’étude menée par des chercheurs américains de l’université Stanford. Ce type de réveil n’a rien à voir avec celui d’une personne qui a conscience de ne pas dormir, comme pour les insomniaques par exemple. Si les chercheurs ont réussi à établir le lien entre ces réveils et la mortalité, ils ne sont en revanche pas encore capables de l’expliquer.

12.000 études, portant sur la manière de dormir, ont été analysées. L’étude se concentre notamment sur les mouvements du menton et des jambes, la respiration et le rythme cardiaque. Le but était de mettre au point un système, permettant de déterminer à quoi ressemble normalement la nuit d’une personne à un âge donné. Les variations du sommeil les plus liées à la mortalité ont été identifiées grâce au machine learning. Ainsi, les chercheurs ont appelé cette estimation de l’âge d’une personne à partir de l’étude de son sommeil et de sa santé, l' »âge du sommeil ».

On peut améliorer la qualité de son sommeil

Les caractéristiques du sommeil de dizaines de personnes de 55 ans ont, elles aussi, été analysées par les scientifiques. Puis, une moyenne a été faite. Un individu de cet âge qui dort profondément toute la nuit et a un sommeil paradoxal de bonne qualité, aurait par exemple un sommeil de 45 ans. Ensuite, pour savoir si la mort est proche, ils ont fait la différence entre l’âge chronologique, l’âge normal et l’âge du sommeil. Si ce second est élevé, c’est un signe de mauvaise santé.

Attention cependant aux conclusions hâtives. Ce n’est pas parce que l’âge du sommeil est plus élevé que l’âge réel que vous allez mourir prochainement ou prématurément. L’âge du sommeil peut toujours être amélioré. Il vous suffit par exemple de suivre une bonne hygiène de vie, de vous réveiller tous les jours à la même heure, ou encore de vous exposer à la lumière naturelle en journée.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici