Les remèdes de grand-mère pour la tendinite au talon d’achille

0
Les remèdes de grand-mère pour la tendinite au talon d’achille

Vous êtes un adepte de la course à pied ? Vous avez trop forcé au cours de votre dernière sortie et la douleur est bien là, en arrière de votre cheville  ? Vous craignez de vous être blessé de cette atteinte tant redoutée des coureurs : la tendinite au tendon d’Achille. Comment soigner cette tendinite dans l’immédiat sans passer par la case médecin ? Quelles alternatives aux médicaments s’offrent à vous ? On vous dit tout sur les remèdes de grand-mère pour soigner la tendinite au tendon d’Achille.

La première chose à faire ? Mettre ce tendon au repos pendant la phase inflammatoire. Mais repos ne veut pas dire immobilité. Donc mettre au repos, mais pratiquer une activité physique qui ne sollicite pas directement le tendon d’Achille et qui ne provoque pas de douleur. L’activité physique, en activant la circulation sanguine, accélère la guérison des tendons. Les sports les plus adaptés ? La natation sans contre-indication, le vélo et le rameur si cela ne provoque pas de douleur. Porter une chevillère soulage aussi temporairement les douleurs liées à une tendinite du tendon d’Achille.

En parallèle, pratiquer la cryothérapie « maison » ou plus simplement l’usage de la glace. Son action anti-inflammatoire est reconnue ! Appliquer une poche de glace par périodes de 15 minutes au moins 3 fois par jour tant que la douleur persiste. Les sacs de petits pois congelés sont parfaits pour cet usage, mais les garder uniquement pour cette pratique, car le fait de décongeler plusieurs fois par jour les rend impropres à la consommation. Ne pas appliquer directement la glace sur la peau qui pourrait entrainer des brûlures ! L’idéal est d’appliquer un linge assez fin et humide sur la peau, puis la poche de glace. Le froid par son action analgésique soulage la douleur et stoppe l’inflammation. C’est le remède de grand-mère incontournable !

L’hydratation joue un rôle primordial dans la guérison des tendinites du tendon d’Achille, mais aussi pour la prévenir !! Boire de l’eau, plate ou pétillante pour sa richesse en minéraux, des tisanes et du thé vert. L’eau garde vos tendons souples et elle aide à éliminer les nombreuses toxines stockées dans votre organisme.

Vous aimez les automassages ? Se masser le tendon avec une huile neutre agrémentée de quelques gouttes d’huile essentielle de gaulthérie odorante diminue la raideur du tendon. Son fort pouvoir anti-inflammatoire est apprécié des sportifs. Masser doucement avec 1 goutte de gaulthérie odorante dans 4 gouttes d’huile végétale sur le tendon, 4 fois par jour, jusqu’à amélioration. En alternative, utiliser 1 goutte d’eucalyptus citronné dans 4 gouttes d’huile végétale, 3 à 4 fois par jour sur la zone douloureuse. À pratiquer avant chaque effort physique pour préparer le tendon à l’effort ou, après, pour soulager les douleurs. Attention tout de même de ne pas utiliser sur les jeunes enfants ou les femmes enceintes.

Et l’arnica me direz-vous ? Elle s’utilise sur les douleurs de tendinite du tendon d’Achille. À apposer tous les jours sur le tendon à l’aide d’une compresse ou recouvrir la zone douloureuse d’un cataplasme.

Les cataplasmes d’arnica sont bons pour votre tendinite, mais aussi ceux d’argile verte ou de consoude. Appliquer généreusement la pâte réalisée avec l’ingrédient choisi sur le tendon, enrouler d’un film plastique, laisser poser une heure et rincer. Alterner les trois cataplasmes pour bénéficier des bienfaits de chacun de ces remèdes de grand-mère.

L’alimentation joue, elle aussi, un rôle majeur dans la guérison d’une tendinite au tendon d’Achille. Il va de soi qu’une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, aura un effet bénéfique sur la guérison de votre tendon. Votre alimentation doit réduire l’inflammation dans votre corps, il suffit de limiter les aliments acidifiants et privilégier les alcalinisants. Pour ce faire consommer :

  • des poissons gras riches en acides gras et collagène ;
  • des huiles végétales riches en oméga 3 ;
  • des légumes verts pour l’apport en vitamines et en collagène ;
  • des fruits source de vitamines ;
  • des légumineuses riches en protéines ;
  • des céréales complètes pour les oligo-éléments ;
  • des oléagineux riches en oméga 3 ;
  • des épices et des condiments généreux en anti-inflammatoires naturels ;
  • des produits laitiers fermentés au caractère alcalinisant ;
  • du thé vert : riche en antioxydants et en oligo-éléments ;
  • des infusions de gingembre ou de camomille : riches en anti-inflammatoires naturels.
  • Utiliser des compléments alimentaires qui sont aussi de bons remèdes de grand-mère, les choisir à base de :
  • lithothamme ou petite algue bleue ;
  • radis noir ;
  • pissenlit ;
  • saule blanc ;
  • griffe du diable ;
  • boswellia ;
  • gingembre ;
  • chlorure de magnésium ;
  • collagène ;
  • oligo-éléments : zinc, manganèse, sélénium, cuivre ;
  • oméga 3.

Vous connaissez maintenant tous nos remèdes de grand-mère pour soulager votre tendinite au tendon d’Achille. Si, malgré leur application, les symptômes persistent ou s’aggravent, il sera alors souhaitable de consulter votre médecin traitant.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici