Rupture d’anévrisme : ces comportements à risque que vous devez éviter

0
Rupture d’anévrisme : ces comportements à risque que vous devez éviter
@AdobeStock

L’anévrysme définit un endroit de la paroi d’un vaisseau sanguin qui est affaibli. À cause de la pression sanguine, cette paroi crée une saillie, partie qui dépasse. La rupture d’anévrysme survient quand ce bout se remplie de sang éclate, provoquant une hémorragie. Certaines habitudes peuvent augmenter les risques.

Fumer du tabac

Le tabac crée de l’athérosclérose, qui va ronger les artères, jusqu’à la rupture d’anévrisme, rappelle le Dr Patrick Assyag, cardiologue, Président de l’association de Cardiologie de France, auprès de Medisite. L’athérosclérose correspond à une perte d’élasticité des artères, dû à l’accumulation de corps gras.

Comme le rappelle l’OMS, le tabac est la première cause de décès dans le monde, pouvant être évitée. Il peut être à la base du développement d’un anévrisme aortique abdominal.

Consommer de l’alcool

« L’alcoolisme chronique favorise le mécanisme d’athérosclérose », revient le Dr Assyag. Il peut « augmenter la pression artérielle, ce qui conduit à une dilatation de l’artère et à une rupture de celle-ci ». Donc, modérez-en la consommation tant que possible.

Le manque d’activité physique

La pratique d’une activité physique régulière, au moins 30 minutes par jour, est encouragée par l’OMS. De plus, il est recommandé de garder un poids de forme et de maintenir une alimentation équilibrée. D’autant que la sédentarité est un facteur d’autant plus important quand on cumule d’autres risques, comme le tabagisme, l’alcoolisme ou l’hypertension artérielle.

Un taux de mauvais cholestérol trop élevé

Pour être en bonne santé, le taux de cholestérol ne doit pas dépasser 2g/L de sang. Au-delà de ce taux, le risque de rupture d’anévrisme est multiplié.

Attention à l’hypertension artérielle

Cette dernière augmente, elle aussi, le risque de rupture d’anévrisme. Elle peut être provoquée par le tabagisme, le diabète ou l’hypercholestérolémie, trouble du métabolisme lipidique, qui correspond à une augmentation du taux de cholestérol dans le sang. « Elle va dilater encore plus l’artère, à tel point qu’elle va se rompre, c’est que l’on appelle une rupture d’anévrisme », revient le Dr Assyag.

« Plus la pression artérielle est forte, plus le risque est élevé d’endommager le cœur et les vaisseaux sanguins », dit-il encore. D’après l’OMS, « si elle n’est pas contrôlée, l’hypertension peut entraîner un infarctus du myocarde et une insuffisance cardiaque ».

 

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires