Covid-19 : deux études rassurent sur le vaccin durant la grossesse

7
Covid-19 : deux études rassurent sur le vaccin durant la grossesse

L’une de ces deux études démontre qu’il n’y a pas de risque de fausse couche, ni de naissance prématurée avec les vaccins à ARN messager. 

Pas de risque que l’enfant soit anormalement petit

La première étude a été publiée le 12 août dans, TheLancet Infectious Diseases. Elle évalue les risques immédiats d’effets secondaires chez la femme enceinte, après un vaccin. La seconde, publiée jeudi 18 août dans le British Medical Journal (BMJ) mesure, à plus long terme, les risques en matière d’accouchement.

Selon ces deux études, « la vaccination anti-Covid-19 pendant la grossesse n’est pas associée à un risque plus élevé de naissance prématurée ou de fausse couche », d’après les auteurs du BMJ. Ils concluent aussi qu’il n’y a pas de danger que le nouveau-né soit « anormalement petit ». 

Pas plus d’effets secondaires

L’étude a été menée au Canada. Elle a étudié rétrospective plus de 85 000 naissances ou fausses couches, intervenues entre mai et décembre 2021. Dans la moitié des cas, la mère a reçu une ou deux doses de vaccin anti-Covid durant sa grossesse. Finalement, l’issue de la grossesse n’a rien de différent dans ce groupe. Concernant les effets secondaires immédiats, ils ne sont pas plus fréquents pendant la grossesse que pour une personne qui ne porte pas d’enfant, d’après l’étude du Lancet Infectious Diseases. Pour ce faire, ils ont comparé les données de plus de 5 000 femmes vaccinées durant leur grossesse, à celles de quelque 300 femmes enceintes non vaccinées.

De plus, aucune différence n’est constatée après le vaccin de Pfizer/BioNTech, ou la première dose de Moderna. Cependant, après la seconde dose, le risque augmente un peu. Toutefois, après une seconde dose de Moderna, il n’y a pas de différence si on ne prend en compte les troubles nécessitant une consultation médicale. « Les vaccins à ARN messager contre le Covid 19 ont un bon profil de tolérance pendant la grossesse », concluent les auteurs.

Aucun article à afficher

7 COMMENTS

  1. 2 études, dont une par une revue qui a prouvé , au début de l’épidemie qu’elle avais perdu toute crédibilité avec un article totalement bidon
    l’autre dont les conclusions me semble bien hâtive
    aucune donnée sur le long terme puisque les injections on moins de 2 ans et le nombre de personne faisant partie de l’étude bien trop faible pour en faire une généralité
    bref comme d’habitude une « nouvelle » qui n’as aucune valeur

    • Monsieur Patrick76 nous apporte ses lumières du haut de son bac moins 5.
      Tous les experts qui ont mené cette étude auraient perdu moins de temps et de ressources scientifiques s’ils l’avaient consulté au préalable.

      • Monsieur Arthur nous apporte ses lumières sur la science qu’il défend bec et ongle avec son bac +10 ou 20 ou ++++
        ben non, finalement il ne fait que tenter sans le moindre argument de démonter les post des autres
        totalement soumis a tous les bobard que nous diffuse les médias
        l’instruction , comme prévue, ne donne aucune intelligence , on peu même penser que c’est le contraire, vu les niveaux de ceux qui gouverne, que ce soi le pays ou les instances

        • En matière de bobards, je pense que les fake news de la complosphère, dont tu sembles t’inspirer pour apporter tes lumières, ne sont pas faites pour faire avancer la science et encore moins l’intelligence. Tu devrais méditer là dessus avant de toujours surréagir à renfort de caricatures dignes de la secte Qânon à chaque article dont le contenu serait manipulé par Bigpharma, macron, les vilains experts des plateaux tv, Bill Gates et tous ceux qui ne partagent pas les thèses de la terre plate. La liste est complète ou j’en ai oublié ?

          • toujours aucun argument
            regarde les chiffres officiels, accessible à tout ceux qui veulent s’informer
            et ensuite reviens en discuter
            le nombre d’effets secondaire est énorme par rapport à tout les autre vaccins
            et ce n’est, à mon avis, que le sommet de l’iceberg, le nombre exact, on ne le saura jamais pour cause de non signalement.

  2. Je cite l’article: « De plus, aucune différence n’est constatée après le vaccin de Pfizer/BioNTech, ou la première dose de Moderna. Cependant, après la seconde dose, le risque augmente un peu. Toutefois, après une seconde dose de Moderna, il n’y a pas de différence si on ne prend en compte les troubles nécessitant une consultation médicale. »
    On croit rêver…. Donc après la seconde dose le risque « augmente un peu » (ça veut dire quoi, « un peu », c’est scientifique ça ?), mais tout va bien si on ne prend pas en compte les troubles qui nécessitent un avis médical. Incroyable non ?. C’est sûr que si on ne tient pas compte des gens malades, le vaccin est tout ce qu’il y a de plus fiable !!!!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici