Covid-19 : pourquoi n’est-on pas contaminé alors que le conjoint est positif ?

21
79798
Covid-19 : pourquoi n’est-on pas contaminé alors que le conjoint est positif ?
Quand un conjoint est positif à la Covid, l'autre est très vite contaminé, surtout avec le variant Omicron. © Adobe stock

C’est une étude britannique qui le dit : 10 à 15 % des rhumes protègent contre une infection à la Covid-19. Ce qui explique pourquoi certains conjoints n’ont pas été infectés par la Covid quand leur partenaire était positif. On vous en dit plus.

Comment un rhume peut protéger de la Covid ?

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres ont mené des travaux sur 52 personnes vivant avec des patients contaminés par la Covid-19. Leurs résultats ont été publiés dans la revue scientifique Nature Communications. Selon eux, les conjoints enrhumés récemment avaient développé une « banque de mémoire » de cellules immunitaires spécifiques. Ces cellules ont été capables de prévenir de futures infections de coronavirus.

Il y a rhume… et rhume à coronavirus

«Nous avons découvert que des niveaux élevés de cellules T préexistantes, créées par le corps lorsqu’il est infecté par d’autres coronavirus humains comme le rhume, peuvent protéger contre l’infection au COVID-19» a expliqué le Docteur Rhia Kundu, auteur de l’étude auprès de Sky News.En ajoutant que les coronavirus ne représentent que 10 à 15 % des rhumes. Cela serait donc une «grave erreur» de penser que toute personne ayant récemment attrapé un rhume est automatiquement protégée contre la Covid-19.

Un rhume ne remplace pas la vaccination !

Les chercheurs anglais, dans leur publication, ont insisté sur le fait que seule la vaccination était une protection efficace à ce jour contre la Covid-19. Par ailleurs, leur étude porte sur un  nombre limité de patients.

21 Commentaires

  1. Pourquoi cet article alors ??? Encore du blabla qui ne veut rien dire…. Pourquoi toujours se baser sur tel ou tel pays ? Qui n’a jamais attrapé un rhume dans sa vie ? Personne.
    Mais bien entendu, on oublie pas de préciser seule la vaccination est efficace… A voir ???

    • Hé bé on peut voir dans vos commentaires que l’avidité de connaissances n’est pas votre point fort, ni la capacité à comprendre un texte pourtant explicite. Je vous résume « certains coronavirus du rhum peuvent protéger, par similitude, du covid 19, mais comme ils ne représentent que 10 à 15% des agents patogènes pouvant provoquer des rhum, il vaut mieux se faire vacciner »

  2. Vous critiquez toujours systématiquement sans jamais essayer de comprendre ? Il est pourtant relativement clair cet article même s’il ne donne pas suffisamment de détails pour comprendre les mécanismes en jeu. Si vous êtes vraiment une journaliste régionale, vous avez une drôle de réaction devant les info que vous lisez, toujours négative. Pas du tout le commentaire étayé (autrement que par vos problèmes personnels) qu’on pourrait attendre d’une journaliste. Étrange…

        • Curieusement, des « gens » ne font pas confiance à la recherche médicale sur le « vaccin » Pfizer, supposé faire des dégâts à long terme, et font confiance à cette même recherche médicale pour un médicament sensé guérir de la Covid, qui lui aussi pourrait avoir des effets nocifs à long terme, comme cela a été le cas pour le médicament sur le diabète. Curieuse cette méfiance « sélective », non ?

    • Extrêmement intéressante comme réponse, que d’arguments convaincants ! Le « ne pas répondre n’était pas nécessaire », car que répondre, en fait ?

    • Ce n’est pas avec des injures qui ne sauraient masquer le vide de votre argumentaire, que vous risquez de convaincre grand monde… Il y en a qui frappent, d’autres qui insultent, c’est toujours le fait de ceux qui manquent d’arguments pour défendre leur thèses. Violence physique (ici heureusement ce n’est pas possible) ou violence verbale, c’est pareil.

  3. Nous sommes plongés là dans un dilemme qui tient de la science, du mouvement des virus et des effets directs ou pas sur nos défenses naturelles. Les virus sont des créatures naturelles qui visent naturellement à vivre sur un support biologique extérieur ( humain ou animal), comme les bactéries et autres parasites. Il est probable qu’ils se livrent à un combat entre eux, et que leur structure vitale est programmée pour s’adapter aux difficultés qu’ils rencontrent. Par conséquent, il n’est pas étonnant que des luttes de survie interviennent, à l’image des autres espèces. Maintenant, il serait hasardeux de troquer un virus contre un autre, par manipulation. Néanmoins des défenses contre certains d’entre eux peuvent entraîner une protection par excitation de nos défenses naturelles contre les autres, lorsqu’ils sont proches . C’est le cas du covid et de la grippe. Il y a là un terrain de recherche à ne pas négliger. Tout comme l’usage de plantes dont les éléments chimiques détruisent les virus , sans effets nocifs sur l’humain à condition de ne pas en abuser, pour éviter leurs effets toxiques à long terme. C’est le cas des décoctions de buis pour la grippe, pourquoi ne pas en examiner les effets sur le covid. Mais là, on risque de rencontrer l’hostilité pharmaceutique et les vanités médicales toujours actives.

  4. voilà bien un article sans aucun intérêt ! en effet je me demande qui est avancé après la lecture d’un texte vide de sens. allez chercher la relation du rhume banal avec le conjoint !!!
    Pour conclure à l’intérêt de la vaccination, il y a mieux comme argument…

  5. Il y a plus de bénéfices pour Pfizer en ignorant complètement cette étude, notre Grand Président scatologique chasse de tels propos d’un revers de main, et les conflits d’intérêt n’existent pas, non, mais!

  6. Vous pouvez continuer avec obstination vos désinformations, vos articles ne sont plus crédibles pour ceux qui savent chercher les vraies informations et raisonner sur les faits.
    Je lis vos titres et suis scandalisé par vos contradictions et votre propagande !

  7. Ma femme et moi avons 72 ans et ne sommes pas « vaccinés », mais la grande majorité de notre entourage familial l’est (2 et 3 doses), et … est positive, et presque tous plus ou moins malades, certains avec 39° de fièvre depuis 15 jours.
    Nous ne faisons presque rien pour éviter d’attraper la Covid (nous embrassons nos petits enfants, etc.), mais nous restons désespérément négatifs, et donc des ex-citoyens (dixit Macron) n’ayant plus que l’obligation de payer nos impôts, taxes et cotisations sociales.
    Par contre, je viens de lire qu’Israël stoppe net la 4ème dose car il s’aperçoivent que plus on « vaccine », plus il y a de malades.
    Pas grave, Israël préconise la nouvelle pilule (expérimentale elle aussi) de Pfizer.
    Ouf, les intérêts de Big Pharma sont préservés.

    • oui , plus on vaccine contre un variant qui est pas celui qu’on attrape , plus il y a de malades à cause des anticorps facilitants , surtout dans les 15 j après le vaccin
      Ce phénomène a été observé avec la dengue dans le temps Bien expliqué par D R…. à Marseille ! Il a fallu stopper la vaccination antidengue

  8. bj , normalement on peut pas faire deux infections virales en même temps , comme disait mon prof de virologie il y a 53 ans ,  » il y a pas la place au portillon  »
    Mais comme toujours il y a des exceptions rarissimes . Avez vous vu déjà des gens faire la rougeole et la varicelle en même temps ? non çà n’existe pas . Donc faire le covid en même temps qu’une autre affection virale , c’est soit l’un soit l’autre mais pas les deux à la fois

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici