La troisième dose n’est plus obligatoire après deux injections puis une infection

24
La troisième dose n’est plus obligatoire après deux injections puis une infection
La règle du pass vaccinal vient de changer. Si vous avez reçu deux doses, vous n'êtes plus obligé de recevoir le vaccin à une condition... © Adobe stock

Nouvelle règle annoncée mercredi soir par Olivier Véran. «Une injection = une infection». Qu’est-ce que cela signifie ? Le pass vaccinal est-il prolongé si on est contaminé entre la deuxième et la troisième dose ?

Mauvais timing…

Avec la vague Omicron, nombreux sont les Français à être contaminés entre leur 2e et 3e dose. Jusqu’à présent, c’était le cafouillage. Car une infection offrait une protection immunitaire de 6 mois mais la dose de rappel devait être effectuée dans les 4 mois… Olivier Véran, ministre de la Santé, a clarifié les choses.

Plus d’obligation de rappel si contaminé

Si vous avez été infecté par le SARS-CoV-2 après vos deux doses de vaccins, vous n’avez plus à faire le rappel pour conserver votre passe vaccinal. C’est la règle  «une injection = une infection». «Pour bénéficier du pass, il faut que le système immunitaire ait été stimulé au moins trois fois, que ce soit par une infection ou par une dose de vaccin» a précisé le ministre de la Santé. Avec a minima une dose de vaccin.

Contaminé après une seule dose de vaccin ?

Que se passe-t-il si vous avez contaminé après votre première dose de vaccin ? Jusqu’à aujourd’hui, quand on était contaminé après la première dose de vaccin, il fallait seulement une deuxième dose (de rappel) pour valider son schéma vaccinal. Désormais, cette deuxième dose n’est plus obligatoire.

 Pourquoi ce changement ?

Le but est de  simplifier» les règles pour tous les acteurs de la vaccination : médecins, vaccinodromes, autorités sanitaires. Toutefois, même contaminé après deux doses, le rappel est toujours recommandé.

Aucun article à afficher

24 Commentaires

  1. Apprenez à écrire le français. Vos textes sont confits de fautes d’orthographe et de syntaxe!
    – On écrit les « clauses de santé » et non les « closes »… (closes, signifie fermé)
    – 232 635 personnes « se sont faites vacciner » aujourd’hui et non « vaccinées »… (lorsque deux verbes se suivent, le second se met à l’infinitif! On apprenait cela à l’école autrefois…)
    – « que se passe-t-il si vous avez contaminé… » Visiblement il manque un participe passé: vous avez été…

  2. Bonjour, d’accord avec vous, l’orthographe est devenue ce que l’on disait « avant » de l’écriture : « la science des ânes ». Il y cependant, c’est vrai, des règles un peu « pénibles ». L’emploi du verbe faire, par exemple. « À chaque fois que le participe passé du verbe «faire» se retrouve suivi d’un infinitif, il sera toujours invariable ». Donc, il faut écrire « 232635 personnes se sont fait vacciner » et non se sont faites vacciner. Désolé, mais c’est pour faire « avancer le schimblick »….
    Bon, mais le souci, c’est quand même les consignes à propos des vaccinations. Variables et réajustées avec le temps.

  3. Non c est l écriture la science des ânes mais pas l orthographe, pour les antivax anti pass vous allez vous ennuyer quand ce sera fini ….. je suis bête !!!!! Vous trouverez autre chose !!!!!!

  4. le fond est plus important que la forme, il s’agit de la vie et la santé des personnes ballottées au gré d’une politique mercantile (le vaccin empêche la maladie!!!)car il fallait honorer des marchés ,les commentaires sur l’hortographe et la syntaxe sont donc hors sujet !!!!

    • Cher « Horticulteur », sur le fond, vous avez raison, le problème est bien celui que vous soulevez, induire les masses humaines qui ne sont plus considérées comme des « êtres pensant », mais des bras à injecter, des QRcodes à valider, puis , tout naturellement des mains qui saisissent dans l’isoloir le bulletin Macron et le mettent dans l’enveloppe, ignorant Mélenchesse, Pecroton- Aignan, Le Zem, Mourpen, Pitroussel, Tobirago, et j’en oublie!

  5. Ce journal découvre la roue ?
    Si les gens ne cherchaient pas à remplacer la 3ème dose ou la primo vaccination par une contamination (test PCR positif), il n’y aurait pas autant de tests et de personnes déclarées positives depuis plusieurs semaines.

  6. Pour les donneurs de leçons, et comme j’ai toujours dit, « le savoir c’est comme la confiture au moins tu en n’as et au plus tu l’étale ».
    (j’ai surement fait quelques fautes ,mais cela ne m’empêche d’être heureux) .
    Bonne journée a tous.

  7. Des nouvelles règles complètement délirantes, qui n’ont aucun fondement scientifique (si tant est que quelque mesure que ce soit depuis deux ans ait eu un fondement scientifique). Ce Véran, médecin à l’intelligence modeste, ayant très peu exercé, étonnamment proche de la Chine, semble agir comme un petit garçon capricieux qui impose des règles stupides, qui ont pour seules conséquences de :
    – pourrir la vie des français
    – profiter aux laboratoires.
    Il est urgent de se débarrasser de ces imposteurs et de ces nuisibles.

  8. Bizarre le paragraphe  » Contaminé après une seule dose de vaccin ? »
    1 injection + 1 infection = 2 « stimulations » et la deuxième injection ne serait plus obligatoire ?
    Le compte n’y est pas…mais nous ne sommes plus à cela près.

  9. Je ne suis pas vaccinée, pas pour emm. notre roi, qui est pour moi qu’un petit prétentieux, arrogant. Mais là n’est pas la question. Alors les vaccinés qui attrapent la covid (oui oui ils n’encombrent les service de réa, je sais), obtiennent la récompense de la validation de leur pass en évitant une nouvelle dose ?? Jusqu’à quand ???? Que M. Véran se taise aussi comme tout le gouvernement et notre roi…. Bon, il avait dit il y a un moment déjà,  » je ne ferai pas un 2e mandat « . Mais qu’il dégage, quoique maintenant.(Cali)

  10. Science des ânes ?
    Alors j’ai deux réflexions à faire.
    1 : l’orthographe n’est pas mon métier, mais c’est quand même celui des journalistes quelque part, c’est pour ça qu’ils ont un diplôme.
    2 : parfois, quand l’orthographe est très mauvais, c’est difficile à comprendre. Parfois même je ne comprends pas du tout.
    Je ne suis pas journaliste.

  11. La dernière phrase va à l’inverse du texte ?? :
    Toutefois, même contaminé après deux doses, le rappel est toujours recommandé.
    Là on arrive à quatre!! Il y a une coquille quelque part!!

  12. A gege
    Il n’a jamais été dit que les vaccins protégeaient de la Covid. Seulement qu’ils empêchaient les formes graves de la maladie.
    Vous allez dire qu’il y a à l’hôpital des personnes avec un schéma vaccinal complet. C’est vrai.
    Mais le nombre est restreint. Et oui la science est grande mais les imbéciles le sont encore plus. Quand on ne veut pas comprendre, on trouvera toujours quelque chose à rétorquer.

      • Très intéressant ce papier, ainsi que ceux auxquels il renvoie. Mais un peu ancien tout de même et beaucoup de conditionnel dans le propos. On se posait la question il y a un an, mais on a constaté depuis que les injections n’empêchaient pas la transmission ni la réinfection de la Covid-19. C’est en ce sens que je critique l’appellation vaccin pour les injections actuelles car elles semblent nécessiter des rappels à des fréquences qui n’ont rien à voir avec les vaccins cités dans le papier, même pour ceux qui ne sont pas stérilisants. On a été habitués à mieux question efficacité.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires