Coliques du nourrisson

Coliques du nourrisson

On qualifie souvent à tort de « coliques du nourrisson » tous les maux dont peuvent souffrir les nouveau-nés. Il est vrai qu’il est difficile de dessiner précisément les contours de ces douleurs qui ne peuvent être assimilées à une maladie et dont on a du mal à connaitre la cause. Ce que l’on sait, c’est que 20% des bébés sont concernés par ces symptômes qui génèrent beaucoup de stress et d’inquiétudes aux parents.

Quant apparaissent les coliques du nourrisson ?

Elles peuvent arriver dès la 3ème semaine après la naissance du bébé mais en général c’est au cours de la 6ème à 8ème semaine que les douleurs se font intenses et cela dure jusqu’aux 3 mois de l’enfant.

Les crises sont à leur apogée le soir, entre 17h et 23h et peuvent être accompagnées d’agitations et d’émissions de gaz. Mais parfois il n’y a pas plus de symptômes que des pleurs de douleurs. L’enfant est en bonne santé et l’examen médical ne décèle rien d’anormal.

Comment se manifestent les coliques du nourrisson ?

Il est important d’éliminer au préalable, toutes les causes organiques comme : les allergies, le reflux œsophagique mais aussi la faim. Pris par la tension générée par les pleurs qui peuvent durer des heures, le parent peut être un peu perdu et oublier qu’il est déjà l’heure d’une tétée !

Les signes les plus courants chez bébé :

  1. Il s’énerve et devient tout rouge.
  2. Son corps se raidit.
  3. Il se tortille en remontant ses jambes.
  4. Son ventre est dur.
  5. Il peut avoir des gaz.
  6. A force de pleurer et de s’agiter, il peut avoir des régurgitations.

Les causes de ces coliques du nourrisson

Les origines sont encore floues et plusieurs hypothèses sont avancées.

  • -L’enfant a besoin d’exprimer son trop plein d’émotion et c’est le seul moyen qu’il a de lâcher les tensions.
  • -On parle d’immaturité du système digestif, les gaz peuvent en être le signe.
  • -Une réaction au lait infantile mais aussi au lait riche de sa maman (réaction à la protéine de lait de vache).
  • -Les migraines de la maman. Certaines études ont établi le lien entre les maux de la maman et l’enfant qui est plus sensible aux bruits et à la lumière.
  • -Des études travaillent sur l’hypersensibilité de l’intestin du bébé et sur un déséquilibre de sa flore intestinale.

Que faut-il faire ?

  1. Porter son enfant en le rassurant. Mettre une lumière douce et non agressive.
  2. Faire des massages sur le ventre dans le sens d’une aiguille d’une montre.
  3. Remonter les jambes de bébé contre son ventre avec une légère pression.
  4. L’homéopathie peut être efficace type la Calmosine.
  5. La succion peut apaiser l’enfant.

Catégories

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

La mort subite du nourrisson

La mort subite du nourrisson

Dormir avec bébé

Dormir avec bébé

Le Baby Blues

Le Baby Blues

Le stress post-traumatique de l’accouchement

Le stress post-traumatique de l’accouchement