Tout savoir sur l’allaitement au biberon

3
5346
Allaitement au biberon

L’allaitement au sein ou au biberon est une décision propre à chaque maman. Certaines allaitent quelques jours ou semaines puis décident de passer au biberon. D’autres, pour diverses raisons, ne souhaitent pas allaiter et dans ce cas n’attendent pas la montée de lait. On stoppe ainsi la production de lait, souvent de manière artificielle et médicamenteuse mais aussi parfois tout simplement en ne stimulant pas le sein. Il s’arrête alors de produire naturellement.

Les avantages de l’allaitement au biberon

Il y en a, même si les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé vont vers l’allaitement maternel.

  1. Les laits industriels sont désormais très variés et leur composition évolue en fonction des besoins et de la nature de chaque enfant : lait anti-régurgitations, lait anti-coliques…
  2. L’allaitement maternel n’est pas toujours facile, il est parfois douloureux. Avec le biberon, pas de crevasses, engorgements ou autres désagréments.
  3. Le biberon permet à la maman d’être plus facilement relayée et de se reposer quand elle le souhaite.
  4. Si vous êtes trop fatiguée et avant de partir de la maternité, vous pouvez confier votre bébé à la nursery qui assurera le biberon dans la nuit sans avoir besoin de vous réveiller.
  5. Le biberon n’empêche pas le rapport affectif qui se lie entre la maman et son enfant.

Ce qu’il vous faut

  • Des biberons dès la sortie de la maternité (ils sont fournis pendant la durée du séjour). Il est nécessaire d’avoir des 150 ml pour le début puis de pouvoir passer à 300ml pour le 2ème mois et la suite.
  • Les premières semaines bébé fait 6 tétées par jour : il est important d’avoir le stock pour la journée.
  • Des tétines : certaines sont anti-coliques et limitent l’absorption d’air.
  • Un lait infantile adapté.
  • Des bouteilles d’eau minérale pour constituer les biberons.
  • Un goupillon pour le nettoyage.

Bon à savoir : de la naissance à 1 mois, bébé prend 6 biberons par jour. De 1 mois à 3 mois, on passe à 5-6. De 3 mois à la diversification on est à 4 voir 5 biberons par jour; Et enfin de 1 à 3 ans l’enfant doit boire dans les 500ml de lait par jour.

Chiffres :

Selon l’étude Elfe qui fournit les résultats d’une enquête sur l’allaitement en maternité ; 59% des femmes allaitent à la maternité. 11% donnent un biberon en complément d’un lait maternel. 30% des femmes choisissent donc le biberon dès le début de l’allaitement de l’enfant.

Les enfants nés par césarienne, sous surveillance, issus d’une grossesse gémellaire ou les prématurés sont plus souvent nourris au biberon.

En savoir plus :

 

3 Commentaires

  1. Quand on est pédiatre, on dit que le lait de vache est fait pour les veaux et le lait maternel pour les enfants.
    Ceci dit, les laits maternisés permettent aux papas de participer activement aux soins des nourrissons. C’est un avantage qui vous a échappé.

  2. L’annonce de l’article dans la news letter annonce « tout savoir sur l’allaitement ». Et on se retrouve avec un article sur le biberon. Cherchez l’erreur. L’allaitement est réservé aux seins ; le biberon on le donne au bébé, c’est tout.
    Une précision : les crevasses aux seins sont évitables si la maman apprend dès le début à bien positionner son bébé, en ne le tenant justement pas comme si elle lui donnait un biberon.

  3. L’OMS préconise un allaitement maternel pendant au moins 6 mois, avec des bénéfices nombreux pour l’enfant et pour la mère, ce n’est pas pour rien !
    Cet article est là pour promouvoir le marketing des laits artificiels et des biberons et tétines et parlent des risques de l’allaitement (au sein), tout à fait évitables et qui n’arrivent pas du tout à toute maman. Inutile d’en rajouter, les boites de lait et de biberons ont assez de moyens financiers pour faire leur pub !
    Bien sûr, c’est le choix de la maman, du couple mais il faut informer pour pouvoir avoir ce choix objectivement. Cet article n’encourage pas du tout à allaiter, bien au contraire, (allaitement au sein bien sûr)….
    On voit bien qu’on n’est pas en France dans une culture de l’allaitement (au sein…) ! Bravo pour un site de santé !
    Faites aussi un article sur les nombreux bénéfices de l’allaitement !
    Géraldine, infirmière puéricultrice en néonatalogie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici