Troubles psychiques et Santé mentale

0
1319
troubles psychiques

Définition de la santé mentale

La santé est définie comme l’ensemble des ressources sociales, personnelles et physiques permettant à l’individu de réaliser ses aspirations et de satisfaire ses besoins. 

La santé mentale est un élément essentiel de la santé. Sa définition est un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. C’est lié aux maladies psychiatriques.

Définition des troubles psychiatriques

Les troubles psychiatriques sont d’origine multifactorielle. Au même titre que pour toute pathologie médicale complexe des facteurs de risque peuvent être identifiés et leur connaissance permet potentiellement de développer des moyens de prévention.

Épidémiologie 

Environ 12 millions de personnes souffrent d’un trouble psychiatrique en France. La prévalence des troubles psychiatriques en consultation de médecine générale est élevée (environ 25 %). La psychiatrie arrive au 3ème rang après les cancers et les maladies cardiovasculaires dans les consultations.  Elles sont souvent un handicap et font souffrir terriblement le patient et l’entourage.

Les facteurs de risque des troubles psychiatriques 

Les principaux facteurs de risque à rechercher sont :

  • Sociaux : Tout environnement social (familial, professionnel, etc.) source de stress : maltraitance, carence affective, négligence, violences physiques et psychologiques, abus sexuel, conditions de travail difficile, deuil.
  • Psychologiques : Toute dimension de personnalité (tempérament et caractère) ou altération des capacités cognitives. Cela peut intervenir dans la capacité à gérer un stress.
  • Biologiques : Antécédents personnels ou familiaux de pathologies médicales chroniques (psychiatriques ou non), les drogues.
troubles psychiques : femme

La prévention et le dépistage des troubles psychiatriques

Prévention primaire (à l’échelle de la population)

La prévention primaire est l’ensemble des actes visant à réduire les risques d’apparition de nouveaux cas.  Elle vise globalement à améliorer la qualité et les conditions de vie des individus. Elle intervient par exemple l’amélioration des conditions de travail des populations, lutte contre l’isolement social, le chômage, les addictions, la précarité, les inégalités, l’échec scolaire.

L’apprentissage de stratégies de gestion du stress est un élément à prendre en compte pour éviter l’apparition des événements psychiatriques.

Prévention secondaire (à l’échelle de l’individu)

La cible est la population. L’objectif est de limiter les récidives. Cette prévention inclut tous les actes de dépistage, de diagnostic et de prise en charge précoces. Les situations de dépistage et de prise en charge précoce dépendent des différents âges de la vie.

L’objectif est le dépistage, l’entretien motivationnel, l’aide au sevrage en cas de prise de substance psychoactive.

Prévention tertiaire. 

Elle correspond la prise en charge des conséquences de la pathologies psychiatrique : les décès et le handicap. Elle vise principalement à diminuer les récidives, les rechutes et les hospitalisations via une meilleure optimisation thérapeutique : 

  • traitements non pharmacologiques.
  • traitements physiques comme l’électrostimulation.
  • les médicaments.
  • le soutien psychologique.

Il est nécessaire de favoriser la réduction des risques et la motivation dans le domaine des troubles addictifs.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici