Contraception masculine : le nombre de vasectomie multiplié par 15 en France

1
Contraception masculine : le nombre de vasectomie multiplié par 15 en France
Contraception masculine : le nombre de vasectomie multiplié par 15 en France © Adobe stock

Le nombre de vasectomie a été multiplié par quinze entre 2010 et 2022, rapporte une étude française. La vasectomie est-elle définitive ? A quel âge les hommes y ont recours ?

Quand les spermatozoïdes sont bloqués

La vasectomie consiste à ligaturer les canaux qui transportent les spermatozoïdes depuis les testicules. «De plus en plus d’hommes français ont recours à cette contraception définitive», indique l’étude menée par l’Assurance maladie et l’ANSM entre 2010 et 2022 auprès d’hommes âgés de 18 à 70 ans. L’âge moyen des hommes ayant recours à la vasectomie est de 41 ans entre 2010 et 2022.

Le nombre de vasectomie a explosé en France

«Le nombre de vasectomies a augmenté chaque année depuis 2010, passant de 1.940 vasectomies en 2010 à 30.288 en 2022, soit une multiplication par quinze», précise l’étude. Une tendance qui se confirme. «On voit que cette tendance continue avec encore une augmentation du recours sur les 6 premiers mois de 2023», observe Noémie Roland interrogée par BFMTV. Elle est le médecin épidémiologiste qui a conduit l’étude.

En Ile de France, en Corse et Hauts de France…

Les taux de vasectomie les plus bas ont été observés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France, Corse et en Île-de-France. En revanche les chercheurs ont constaté les plus forts taux dans les Pays de la Loire (331,3 vasectomies pour 100.000 hommes) et la Bretagne (271,5 pour 100.000). «Les hommes opérés pour vasectomies vivaient majoritairement dans les communes les plus favorisées socialement», pointe l’étude.

De moins en moins de stérilisations féminines

L’étude rapporte que «109.544 vasectomies et 398.080 stérilisations féminines ont été réalisées entre 2010 et 2022 chez des personnes âgées de 18 à 70 ans et résidant en France».  Elle constate une baisse des stérilisations féminines, divisées par deux. Pour la première fois en France, il y a eu davantage de stérilisations masculines que de stérilisations féminines en 2021 et en 2022, soulignent les chercheurs.

 

 

Aucun article à afficher

1 COMMENTAIRE

  1. Certaines personnes ne sont-elles pas trop jeunes pour se faire stériliser ?
    Jusque dans les années 1990, il fallait avoir au moins trois enfants pour être opéré…
    Après, on se plaindra de la baisse de la fécondité !

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires