TikTok : la dictature des régimes  

0
TikTok : la dictature des régimes  
Les vidéos sur ls régimes pour perdre du poids sont très en vogue sur tiktok s'inquiètent les chercheurs en nutrition. © Adobe stock

Une étude américaine s’inquiète des vidéos de régimes amaigrissants sur TikTok . Selon les chercheurs en nutrition, ces vidéos auraient une influence « toxique » chez les jeunes.

Vidéos de plus d’1 milliard de vues

Une étude de l’Université du Vermont, publiée dans la revue scientifique PLOS One, observe la prédominance des régimes amaigrissants sur le réseau social TikTok. Les auteurs ont analysé 1000 vidéos TikTok de 10 hashtags populaires liés à la nutrition, à l’alimentation et au poids. Chacune de ses vidéos comptabilise plus d’un milliard de vues.  «Ce qui en dit long sur le rôle que joue la culture diététique dans notre société , expliquent les scientifiques.

« La glorification de la perte de poids »

Les chercheurs s’inquiètent de la suggestion des vidéos «que si vous essayez juste assez fort, vous pouvez aussi perdre du poids». Ce qui renforce la conviction «que le poids est un indicateur important de l’état de santé », écrivent-ils.  Ils comparent la culture diététique du réseau social «un système de croyances qui vénère la minceur, promeut la perte de poids comme moyen d’accéder à un statut supérieur» et «diabolise certaines façons de manger».

Influenceurs ne signifient pas experts

«Chaque jour, des millions d’adolescents et de jeunes adultes reçoivent du contenu sur TikTok qui brosse un tableau très irréaliste et inexact de l’alimentation, de la nutrition et de la santé», se désole le Pr Lizzy Pope, du département Nutrition est Sciences alimentaires de l’Université du Vermont. Des influenceurs qui ne sont en rien des experts. « Nous devons aider les jeunes à développer leur esprit critique et leur propre image corporelle en dehors des réseaux sociaux », ajoute le Pr Lizzy Pope.

Réseaux sociaux et troubles de l’alimentation

A travers cette étude, les chercheurs alertent sur le lien entre l’utilisation des réseaux sociaux chez les adolescents et les jeunes adultes, les troubles de l’alimentation et une image corporelle négative.

Source : Plos One 

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici