Variole du singe : un enfant est positif en Île-de-France

0
5201
Variole du singe : un enfant est positif en Île-de-France
La variole du singe se manifeste par de la fièvre et des éruptions cutanés. Adobe stock

Le 24 juin, l’Agence régionale de santé d’Île-de-France a confirmé un premier cas d’enfant atteint de la variole du singe en France. Est-ce grave ? Que risquent les autres enfants de son école ?

Un enfant de 6-7 ans contaminé

Un écolier scolarisé en classe de CP/CE1 à Dourdan (Essonne) est le premier enfant à être contaminé en France par la variole du singe. Lundi 27 juin, une réunion d’information à destination des parents d’élèves a eu lieu. En effet, des investigations sont en cours pour rechercher d’éventuels cas contacts. L’ARS juge probable la détection d’un deuxième cas positif, son petit frère, scolarisé à l’école maternelle.

Quelle est la gravité de la maladie ?

«L’enfant va bien et reste à son domicile jusqu’à la fin de sa période de contagiosité », explique l’agence régionale de santé (ARS) Île-de-France dans un communiqué. L’enfant «a été pris en charge et ne présente aucun signe de gravité», précise l’ARS.  Des recherches vont être menées pour comprendre comment l’enfant a pu être contaminé.

Surveiller l’apparition de fièvre chez ses enfants

L’ARS recommande à toutes les familles de la même école de surveiller l’apparition de symptômes : fièvre, et éruption cutanée notamment.  Les familles peuvent bénéficier d’une vaccination pour l’enfant cas-contact si celle-ci est jugée nécessaire par le médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici