Ces aliments qui boostent la fertilité

0
Ces aliments qui boostent la fertilité

Que vous soyez un homme ou une femme, votre alimentation contribue à augmenter ou au contraire diminuer votre fertilité. Certains produits vont pouvoir augmenter la qualité de votre sperme ou de votre ovulation. Ainsi, certaines carences peuvent être problématiques : zinc, sélénium, oméga-3… Mais il vous faudra aussi surveiller votre poids : que vous soyez en surpoids ou en sous poids. De plus, cela limite les grossesses à risque.

Les omégas-3

Certes, les omégas-3 sont essentiels pour tout le monde et non pas seulement les parents en devenir. Ces bonnes graisses sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme,  comprenant le système reproductif.  On trouve des omégas-3 dans les poissons gras, surtout les maquereaux ou la sardine. Tournez-vous aussi vers la morue, les anchois ou les huiles végétales comme l’huile de colza, de noix, de lin, d’olive, ou les margarines. Pensez aussi aux œufs et aux noix.

Les fibres

Les fibres régulent la sécrétion d’insuline en ralentissant l’assimilation des sucres ou des glucides par l’organisme. Vous trouverez des fibres dans les graines de lin, de courge, son d’avoine, psyllium blond ou agar-agar. Vous pouvez les mélanger à vos salades ou à vos yogourts.

Les agrumes

Riches en antioxydants, bons pour l’organisme, le citron, l’orange, le pamplemousse rempliront cette fonction à merveille. Le champion de cette catégorie n’est autre que le kiwi.

Les bons produits laitiers

Ne négligez pas les produits laitiers, consommez en un à deux par jour. Cela vous permettra de rétablir l’ovulation. En revanche, préférez le lait entier ou demi-écrémé, les yaourts non allégés, le fromage blanc, les petits-suisses ou le fromage, sans en abuser.

Les aliments à éviter

Cependant, certains aliments vont plutôt avoir tendance à détériorer la fertilité. C’est le cas par exemple de ceux trop riches en sucre, gras, sel, caféine, additifs (édulcorants, etc.) et conservateurs. Oubliez aussi les produits industriels et plats préparés, les sodas, qu’ils soient allégés ou non, l’alcool et le café, la friture, les viennoiseries, l’excès de viande rouge et charcuterie et le soja, connu pour être un perturbateur endocrinien en cas d’excès.

Vous n’avez plus qu’à choisir vos prénoms à présent !

 

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici