Covid : quel est ce nouveau variant nommé Kraken ?

10
Covid : quel est ce nouveau variant nommé Kraken ?
Le kraken est un sous-variant d'Omicron très contagieux. © Adobe stock

Aux Etats-Unis et aux Canada, les médias parlent d’un nouveau variant nommé Kraken comme le monstre sous-marin. Quel est ce nouveau variant ? Est-il plus dangereux ?

Monstre marin facile à retenir

Le Kraken, c’est le nom de cette créature fantastique, monstre marin capable de faire chavirer les bateaux. Le biologiste canadien T. Ryan Gregory a choisi ce surnom pour mieux identifier le sous-variant d’Omicron le XBB.1.5 qui est à l’orogine d’une vague de Covid en Amérique du Nord. « Les lettres grecques utilisées fonctionnaient bien, lorsqu’on avait des variants individuels, mais c’est devenu compliqué de communiquer avec les sous-variants d’Omicron, BA.1, BA.2, BA.5… », explique-t-il pour défendre le choix d’un surnom plus facile à mémoriser.

Le Kraken est le plus contagieux des variants

Le biologiste canadien défend également une approche pédagogique. «Ce qui me préoccupe, c’est l’idée selon laquelle, Omicron, c’est toujours Omicron. En réalité, ces sous-variants sont fort différents», précise-t-il ? En effet, le virus évolue très vite et continue de muter. D’ailleurs le Kraken alias XBB.1.5 est le sous-variant le plus contagieux jamais connu.

Un sous-variant qui nous échappe

Le sous-variant d’Omicron Kraken est une recombinaison de plusieurs sous-variants d’Omicron. Avec une spécificité en plus : sa capacité d’échappement immunitaire. En clair : il entre plus facilement dans les cellules humaines et contourne les anticorps. Aux Etats-Unis, le Kraken représente 28% des cas de Covid-19 selon le Centre américain de Contrôle des Maladies (CDC) américain. Les contaminations ont doublé la semaine dernière. Dans le nord-est du pays, il représente 75%. Il y a un mois, il ne représentait que 4%…

Pourquoi les scientifiques se compliquent-ils la vie ?

Les scientifiques ont choisi de nommer les variants du Covid comme les lettres grecques (Alpha, Omicron) pour mettre un terme aux stigmatisations géographiques comme ce fut le cas au début de la pandémie entre le variant « anglais », ou « d’Afrique du Sud ». Tous les sous variants sont identifiés avec des lettres. Il s’agit de lignées génétiques auxquelles les scientifiques se réfèrent

Aucun article à afficher

10 COMMENTS

  1. Nous sommes à présent habitués à ces articles qui servent à entretenir l’histoire sans fin du covid, alors qu’il ne se passe rien de nouveau. L’article le révèle dans ce ce qu’il ne dit pas, à savoir que ce nouvel avatar du virus est bénin, comme tous ceux qui l’ont précédé depuis des mois. S’il avait fallu faire le feuilleton des variants de toutes les maladies qui existent depuis des millénaires, l’ensemble des médias du monde entier n’y suffirait pas. Il existe donc bien une volonté de faire durer un narratif autour d’un virus bien particulier, alors même que d’innombrables maladies soient bien plus dangereuses et tuent beaucoup plus.
    On aimerait mieux que des articles soient consacrés, chaque jour, à ces médecins de très haut niveau, qui, ces derniers jours, alertent et font part de leur préoccupations au sujet de la surmortatilité majeur dans tous les pays qui ont massivement injecté leur population. Et des effets secondaires graves dus à ces injections, en particulier le produit du laboratoire dirigé par Bourla. Les américains en parlent de plus en plus, ainsi que les anglais. Chez nous, omerta.

    • 165 000 morts de la covid en France depuis 2020, c’est ça que vous appelez « bénin »…
      C’est heureusement les VACCINS qui nous ont permis de sortir la tête du trou et d’enrayer la pandémie qui fait de nombreuses victimes chez les personnes fragiles.
      En gros, le réel, c’est EXACTEMENT l’inverse de ce que vous psittacisez pathétiquement comme toutes les marionnettes des zérosociaux qui n’ont strictement AUCUNE compétence en la matière et sont le jouet facile des pires démagogues depuis maintenant 3 ans.
      Ce serait comique si ça n’était pas si pathétique, de voir que certains sont prêt a tout gober a cause de leur peurs d’enfant et de leur ignorance crasse de ces problèmes.
      Éduquez vous, instruisez vous et devenez enfin un adulte responsable, il serait temps !

      • 165 000 morts du covid ou avec le covid , that’s the question et combien d’effets secondaires du vaccin impossible à répertorier au vu soit du temps que doit y consacrer le déclarant qu’il soit soignant/malade ou soit de la lenteur du site sans doute voulue

      • Et vous, mister Vlad, quelle est donc votre super compétence pour nous asséner des chiffres, plus que discutables, sur le nombre de morts DU ou AVEC le covid ?
        Je ne suis qu’une adulte instruite, éduquée, et responsable de ma santé, non injectée pour raisons médicales qui, au contraire de mon entourage sur injecté
        1° n’a jamais eu peur
        2° n’a jamais été infectée
        3° n’a jamais cherché à empêcher son entourage de se faire injecter
        LIBRE de gérer sa vie et sa santé. Avez-vous seulement le RESPECT des autres?

        • Des chiffres vérifiables de l’INSEE dont les données proviennent des actes de décès de toutes les communes de France indiquent une surmortalité (tous types de décès) de 55739 personnes en 2020 par rapport à 2019 et de 48341 en 2021 par rapport à 2019. Ceux de 2022 ne sont pas encore disponibles car le recensement s’arrête au 14 novembre 2022, pour cette période, la surmortalité est de 40386 par rapport à la même période de 2019.
          Maintenant, on peut se poser la question : « Que c’est-il passé en France depuis 2020 qui pourrait être la cause de cette surmortalité ? »

        • Bien dit Michèle. Je pense AVEC la covid (décès) , mais ça ne reste que mon opinion.
          De nombreux cas autour de moi vaccinés, parents et amis, ont des problèmes de santé ou décès. On peut se poser la question…

  2. Un nouveau variant plus contagieux que le précédent, c’est la même chose depuis 2019.
    Tout les 2 jours il y a un nouveau variant plus contagieux !
    Au point que maintenant si un Texans l’attrape et tousse, les Australiens sont contaminés !
    3 morts par jours début 2020 en France,et c’était la fin du monde, tout les « inutiles » devaient rester chez eux enfermés, aujourd’hui 50 morts par jours et tout va bien, la situation est sous contrôle, même plus besoin de masque dans les endroits clos avec des milliers de personnes !
    Quand on porte au pouvoir des imbéciles dont aucune entreprise sérieuse ne voudrait, voilà ce qui arrive.

    • Effectivement, début mars 2020 il y a eu 3 morts/jour mais ça n’a pas duré. Malgré le confinement total du 17/03, le nombre de décès a grimpé jusqu’à près de mille/jour (moyenne lissée sur 7 jours) autour du 10 avril avec un record ponctuel de 1438 le 15/04 (source covidtracker). On peut se poser la question de ce qui se serait passé sans ces 7 semaines de confinement total dont l’objectif était de juguler la pandémie. Ceux que vous nommez « les imbéciles au pouvoir », alertés par ce qui se passait en Italie 15 jours plus tôt ont-ils pris la bonne décision ou pas ? 50 morts / jour actuellement, c’est toujours 50 de trop mais la grande différence avec 2020 c’est que les effets de la vaccination et l’immunité collective actuelle nous permettent de vivre librement même avec ce virus qui continue à circuler. Je pense effectivement qu’à ce jour la situation est sous contrôle même si il y a encore des décès. Le Covid n’est plus la première cause d’admission en soins critiques à l’hôpital.
      Avant de critiquer sévèrement ceux qui me dirigent, j’essaie de me mettre à leur place et de me dire :  » même si tout n’a pas été parfait, qu’aurais-je-fait de mieux ? « 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici