Quel est ce nouvel effet pervers du Covid ?

4
Quel est ce nouvel effet pervers du Covid ?
Les jeunes ne veulent plus s'investir autant dans le travail depuis la crise du Covid. © Adobe stock

Une nouvelle enquête de l’Ifop montre que les Français ont tendance à se replier chez eux. Avec des conséquences sur la santé même si tous les Français ne sont pas concernés de la même manière.

Confinement ou repli sur soi

Lors des confinements en 2020 et 2021, les Français ont dû rester chez eux, confinés. Une souffrance pour les uns, une parenthèse pour d’autres. Si de nombreux Français ont continué à travailler d’arrache-pied pendant cette période, à l’image des soignants, une autre catégorie a pris goût à cette pause prolongée avec un travail moindre et les produits livrés sans bouger du canapé.

Manque de motivation…pour tout

De manière générale, les Français sont devenus plus fainéants, souligne une enquête publiée le 11 novembre par l’institut Jean-Jaurès en partenariat avec l’IFOP, un effet inattendu des symptômes covid habituels.  «Depuis la crise sanitaire, 30% des sondés déclarent être moins motivés qu’avant», rapporte l’enquête. Un manque de motivation qui touche surtout les jeunes adultes. 40% des 25-34 ans se disent moins motivés qu’avant les périodes de confinement contre 21% des plus de 65 ans.

Valorisation des loisirs au détriment du travail

Les Français confinés à Paris ou en région parisienne ont davantage télétravaillé durant et après la pandémie. 41 % se disent aujourd’hui moins motivés qu’avant, contre 29 % des personnes qui habitent dans une ville de province et 22 % en zone rurale. Les confinements pendant la crise sanitaire ont valorisé le temps libre. Les Français privilégient les moments passés à l’intérieur, comme dans un cocon. L’anglicisme «chiller», qui signifie «prendre du bon temps à ne rien faire», fera son apparition dans l’édition 2023 du Petit Robert.

Plus de sédentarité et d’obésité

Ce repli sur soi et chez soi accèlére la sédentarité et le risque d’obésité des Français. Une tendance déjà entamée. Santé publique France a lancé une campagne pour faire bouger davantage les adolescents qui pratiquent de moins en moins une activité physique régulière.

Aucun article à afficher

4 COMMENTS

  1. des le début, on avais dis que le confinement était une très mauvaise idée
    on voit le résultat aujourd’hui
    il fallait laisser faire l’immunité naturelle, il y aurais moins de victimes au final

  2. excellent article en effet Les 51000 morts des Ehpad étaient parfaitement sains ,éliminés par l’incompétence d’un gouvernement criminel ,ils sont la preuve que le confinement est létal plus que le risque épidémique

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici