Diagnostic de l’hypertension artérielle

0
765
Hypertension artérielle
Bras avec appareil de mesure de pression artérielle

Dans la plupart des cas, l’hypertension artérielle est silencieuse et n’est détectée qu’à l’occasion d’un classique examen médical. Elle n’en est pas moins l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

Quels sont les signes pour le diagnostic de l’hypertension artérielle ?

Ces symptômes ne sont pas systématiques mais ils peuvent donner des indications à la personne qui les subit.

  1. Maux de tête à l’arrière du crâne apparaissant souvent le matin au réveil et s’atténuant dans la journée.
  2. Nervosité et irritabilité.
  3. Fatigabilité.
  4. Insomnies.
  5. Sueurs.
  6. Impression de mouches devant les yeux.
  7. Saignements de nez.

Mais le diagnostic de l’hypertension artérielle se révèle le plus souvent lorsque le médecin traitant prend la tension artérielle de son patient.

Pourquoi est-il important de diagnostiquer l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle n’est pas anodine. La prise en charge de l’hypertension permet de:

  1. Diminuer les risques d’accidents cardiovasculaires (AVC, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque).
  2. Protéger les reins et de favoriser le ralentissement de l’évolution d’une atteinte rénale.
  3. Allonger l’espérance de vie.

Quel moyen permet le diagnostic de l’hypertension artérielle ?

C’est en prenant la mesure de la pression artérielle que l’on peut établir le diagnostic de HTA. On utilise pour cela un appareil que l’on appelle tensiomètre. Il s’agit d’un brassard qui entoure le bras et que l’on gonfle en créant une pression sur les veines du bras. Le tensiomètre mesure la pression une fois la pression du brassard relâchée.

Il est important de prendre la tension artérielle au moins deux fois de suite au cours de l’examen médical. Le patient sera installé dans différentes positions : assise, couchée et après un repos de plusieurs minutes.

Lors de la première consultation, la tension doit être prise aux deux bras, une moyenne des deux chiffres donnera la bonne tension.

L’hypertension artérielle doit être soignée avec un traitement médicamenteux antihypertenseur. Le plus souvent ce traitement est prescrit sur du très long terme.

Le saviez-vous ? La chute brutale de tension s’appelle l’hypotension orthostatique.

Source : www.ameli.fr

Pour en savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici