Téléthon : il a permis des avancées sur l’ARN messager

6
4434
Téléthon : il a permis des avancées sur l’ARN messager
La recherche médicale de l'AFM médicale a contribué à développer la technologie de l'ARN messager. © Adobe stock

La 35e édition du Téléthon a lieu les 3 et 4 décembre. Saviez-vous que la recherche de l’AFM-Téléthon avait participé à développer la technologie de l’ARN messager ?

L’ARN messager utilisé pour les maladies rares

Serge Braun, directeur scientifique de l’AFM-Téléthon, rappelle que l’ARN messager a été découvert par deux chercheurs français en 1961. «Depuis, nous avons souvent eu recours à cette technique pour soigner des maladies rares», affirme-t-il dans les colonnes du journal Ouest France. «Le Téléthon a participé à développer l’ARN. Il permet de remplacer l’information génétique manquante du malade. Et cette méthode fait partie d’un ensemble qu’on nomme les thérapies géniques», explique-t-il.

La myopathie de Duchenne traitée avec l’ARN

La technologie de l’ARN permet de traiter certains patients atteints de la myopathie de Duchenne. Cette maladie rare est au cœur de l’engagement du Téléthon. Il s’agit d’une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles.

Les projets de recherches du 35e Téléthon

Cette année, l’équipe des chercheurs de l’AFM-Téléthon espère, entre autres,  accélérer la recherche contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Cette maladie oculaire touche près d’un tiers des personnes âgées . Des tâches noires apparaissent progressivement dans leur champ de vision. Aucun traitement ne permet de la soigner actuellement.

EN savoir + sur le site du Téléthon

6 Commentaires

  1. Conclusion ? Il faut faire confiance aux vaccins anti Covid Pfizer and Co? Quels ramassis de propagandistes…. capables de manger dans les poubelles charognards

        • M. le prix Nobel 2022, vous voulez parler de l’uracile qui remplace la thymine ?
          Sinon si vous êtes un péquin moyennement jaune, je confirme qu’un vaccin ARN n’est pas une thérapie génique : l’un code une protéine dans le cytoplasme de la cellule, et l’autre modifie une séquence défectueuse de l’ADN contenue dans le noyau de la cellule.
          Mais peut-être confondez-vous aussi thérapie génique et vaccins à ADN ?
          Quand on n’y connait rien, on se tait.

  2. Comment accorder un crédit quelconque à cet article ?
    TITRE : ARN
    Photo : un brin D’ADN.
    Si d’entrée le journaleux prend les gens pour des cons (espérons qu’il ait tord), ça donne même pas envie de lire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici