Quels sont les traitements pour dissoudre une épine calcanéenne ?

0
230
comment dissoudre une épine calcanéenne

L’épine calcanéenne est une pathologie osseuse du talon. Elle entraîne de fortes douleurs et un retentissement important sur la marche. Quels sont les symptômes ? Comment traiter une épine calcanéenne ? La réponse se trouve dans notre nouvel article de blog.

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne ? 

L’épine calcanéenne est une excroissance osseuse qui se développe entre la zone d’appui du talon et la voûte plantaire. Les épines calcanéennes existent des deux côtés de l’os du talon, sous le tissu de l’aponévrose plantaire. Aussi appelée fasciite plantaire ou aponévrosite plantaire, l’épine calcanéenne est souvent le résultat de microtraumatismes répétés. Ceux-ci peuvent entraîner la formation et la croissance de tissus calcifiés sur l’os du talon. Les microtraumatismes peuvent être divers et variés.

Bien souvent, on constate cette problématique chez les personnes qui marchent ou courent beaucoup, surtout sur des surfaces dures. Les sports tels que le tennis, le golf, la course à pied et le ski peuvent favoriser ce type de pathologie. D’autres causes peuvent être responsables d’une épine calcanéenne. En effet, le port de chaussures à talons hauts sans support de voûte plantaire adéquat peut entraîner une augmentation du port de poids à l’avant du pied et contribuer ainsi à des changements dégénératifs dans la partie inférieure de votre pied.

Ce trouble peut être source de douleurs, d’inconforts et d’un handicap. La douleur associée à ce problème est causée par un surplus de calcium et une irritation continue sur le fascia plantaire. Les irritations peuvent être provoquées par un stress permanent ou une pression incessante. L’épine calcanéenne peut être également liée à des microdéchirures de l’aponévrose.

D’autres facteurs peuvent être responsables d’épines calcanéennes. On retrouve notamment :

  • les muscles du mollet tendus ;
  • une activité répétitive sur des surfaces dures (comme la course à pied) ;
  • et un manque de tissu absorbant les chocs dans le pied.

Quels sont les symptômes d’une épine calcanéenne?

La douleur d’une épine calcanéenne est ressentie le long de la face postérieure du calcanéum et parfois dans l’avant-pied. Cette inflammation se produit lorsque des dépôts de calcium, appelés ostéophytes, se forment le long de l’aponévrose plantaire (le ligament qui longe la plante du pied).

Pour reconnaître une épine calcanéenne voici les symptômes à observer :

  • douleur au talon ou au niveau de la voûte plantaire ;
  • difficulté à étirer votre pied ;
  • sensation de tiraillement au niveau de la plante du pied ;
  • difficulté à marcher ;
  • sensation de déchirure, de pic planté dans le talon ou au niveau de la voûte ;
  • douleur intense lorsque le pied est en plat en contact du sol.

L’ensemble de ces symptômes se constatent généralement en position assise ou allongée après un petit moment au repos ou au contact du sol pendant une marche ou un jogging. Il est impératif de rester attentif à la bonne santé de votre pied et de consulter un médecin en cas de présence de ces douleurs.

Celui-ci pourra vous orienter vers les examens complémentaires à réaliser, les radiographies à passer et le traitement à prendre pour soulager les douleurs.

Comment dissoudre une épine calcanéenne ?

La meilleure façon de dissoudre une épine calcanéenne est d’utiliser des chaussures adaptées pour l’épine de Lenoir. Les caractéristiques techniques de la chaussure permettent une tension podale et le soutien de la posture naturelle du pied afin de soulager les douleurs liées à cette pathologie. Bien souvent, ces chaussures contiennent des semelles plus larges et plus amortissantes qu’une chaussure classique et permettent un meilleur contact du pied avec le sol.

Certaines proposent même un système de bandes magnétiques cachées qui se resserrent autour du talon pour soulager la douleur et limiter l’inflammation ainsi que le gonflement. En cas d’épine calcanéenne, il est préférable d’éviter le port de ballerines, de talons ou de mocassins. L’objectif est de limiter le port de poids excessif sur l’avant du pied. Les chaussures adaptées peuvent se trouver en pharmacie, parapharmaciie ou dans des magasins spécialisés.

D’autres techniques permettent de dissoudre une épine calcanéenne, les étirements, l’exercice, les orthèses et  les coussins amortisseurs sont quelques-unes des méthodes qui peuvent être utilisées pour aider à guérir une fasciite plantaire.

Les traitements face à l’épine calcanéenne

Il existe de nombreuses options de traitement des épines calcanéennes, allant des traitements conservateurs non chirurgicaux aux procédures chirurgicales plus invasives.

Les traitements conservateurs non chirurgicaux

Dans les traitements conservateurs non chirurgicaux, on retrouve notamment la prescription de médicaments pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Si les médicaments ne procurent pas un soulagement suffisant, d’autres formes de thérapies conservatrices peuvent être envisagées.

Le port d’orthèses, de coussinets ou de semelles orthopédiques personnalisées peuvent être conseillés. Ces dispositifs médicaux sont fortement recommandés en cas de chronicité ou de forte épine calcanéenne. Ils sont prescrits par un médecin rééducateur, un rhumatologue ou un chirurgien orthopédiste.

Parmi les options possibles, on retrouve également la thérapie par ondes de choc ultrasoniques (USWT), qui utilise un appareil à ultrasons pour délivrer des ondes sonores qui stimulent la guérison. Cette thérapie peut être très efficace pour relâcher les tissus mous autour du calcanéum chez les patients ayant reçu un diagnostic de fasciite plantaire.

Une autre option thérapeutique est la thérapie par ondes de choc extracorporelles (ESWT), qui utilise des ondes sonores à haute énergie dirigées vers l’articulation du pied. Dans certains cas, ces traitements peuvent être combinés pour obtenir des résultats encore meilleurs. Cette technique est couramment utilisée par les kinésithérapeutes ou les physiothérapeutes et prise en charge partiellement ou totalement par votre mutuelle ou votre sécurité sociale.

En complément de l’ensemble de ces traitements, vous avez la possibilité d’utiliser la thérapie par le froid en appliquant de la glace sur la zone douloureuse de votre pied. La glace va aider à réduire les épisodes douloureux, les gonflements et les inflammations.

Les traitements chirurgicaux de l’épine calcanéenne

Le traitement chirurgical de l’épine calcanéenne est indiqué lorsque les différents traitements conservateurs n’ont eu aucun effet. La chirurgie consiste à retirer cette excroissance osseuse, ce qui peut se faire par le biais de plusieurs procédures différentes.

L’intervention la plus courante s’appelle une ostéotomie, ce qui signifie « coupe de l’os ». Lors d’une ostéotomie, le chirurgien pratique une incision dans le talon pour retirer une partie du calcanéum, ou os du talon. Cette opération modifie le fonctionnement de l’articulation de la cheville et contribue à réduire la tension qu’elle subit.

Une autre option chirurgicale consiste à retirer certains des ligaments déchirés autour de votre cheville en raison de la pression qu’ils ont subie au fil du temps.

La technique la plus fréquente reste la technique mini invasive percutanée. À la différence d’une opération traditionnelle, elle consiste à faire de mini-incisions tout en réalisant un contrôle radiologique. Cette technique est pratiquée sous anesthésie générale ou locorégionale. Cette opération se fait en ambulatoire et peut durer de 30 minutes à 1 heure.

En résumé :

Une épine calcanéenne est une excroissance osseuse qui se forme au niveau du calcanéum. Elle a une incidence sur la mobilité du pied et provoque de fortes douleurs. Pour les soulager et dissoudre une épine calcanéenne, voici les différents traitements proposés :

  • le port de chaussures spécialisées ;
  • la thérapie par le froid
  • les étirements ;
  • les exercices physiques ;
  • les coussinets amortisseurs ;
  • les orthèses ;
  • les semelles orthopédiques ;
  • les médicaments antidouleurs et anti-inflammatoires ;
  • les traitements par ondes de choc ;
  • les traitements chirurgicaux tels que l’ostéotomie ou la technique mini-invasive percutanée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici