L’activité sexuelle : un impact positif sur la santé

0
18182
L’activité sexuelle : un impact positif sur la santé
Si le lien entre l'activité sexuelle et la santé est constaté par les médecins spécialisés, peu d'études scientifiques sont publiées sur le sujet. © Adobe Stock

Le rôle de l’activité sexuelle sur la santé est sous-estimé selon le Pr Francesco Bianchi-Demicheli. Le responsable de l’Unité de médecine sexuelle et sexologie des Hôpitaux Universitaires de Genève, cité par Planète santé, détaille tous les bienfaits des câlins sous la couette.

Bon pour le système cardiovasculaire

Près de la moitié des Français affirment faire l’amour dans leur lit au moins une fois par semaine, 60 % pour les moins de 35 ans. C’est ce qui ressort d’un sondage Ifop le 5 mai dernier. Une saine habitude, que ne va pas contredire le médecin sexologue, le Pr Bianchi-Demicheli. L’une des conséquence d’une activité sexuelle régulière est une meilleure tension artérielle. Car faire l’amour augmente le rythme cardiaque. La stimulation de la circulation sanguine a ainsi des répercussions bénéfiques sur le système cardiovasculaire et le maintien de la pression sanguine.

A lire aussi : Après une crise cardiaque, une vie sexuelle active est bénéfique !

Le sexe : c’est bon pour la mémoire

Des rapports sexuels réguliers améliorent aussi la mémoire. Et pas seulement l’apprentissage du Kamasutra. Une étude publiée dans le Journals of Gerotonlogy: Psychological sciences en 2017 fait le lien entre l’activité sexuelle et les capacités cognitives. Les volontaires furent 73 volontaires âgés de 61 ans.  Les résultats démontraient que les performances cognitives globales sont systématiquement meilleures pour les hommes et les femmes actifs sexuellement.

En 2019, une autre étude britannique portait sur 3060 hommes et 3773 femmes âgées de 50 à 89 ans. Là aussi les chercheurs avaient observé les bienfaits de l’activité sexuelle sur la mémoire.

A lire aussi : Sexo : les seniors à l’écoute de leurs désirs

Les autres bienfaits de la sexualité

Une activité sexuelle réduit les troubles anxieux, diminue le risque de carcinome du sein et la survenue du cancer de la prostate. Enfin, elle réduit les bouffées de chaleur à la ménopause.

Source : Sondage Ifop pour Tousaulit.com, 5 mai 2021.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici