Covid-19 : une femme vaccinée donne naissance à un bébé immunisé

4
12227
Maternité et Covid : une femme vaccinée donne naissance à un bébé immunisé
Une femme vaccinée avec le vaccin Moderna a accouché d'un bébé qui possédait des anticorps contre la Covid-19. © Adobe Stock

Trois semaines après avoir reçu sa première dose du vaccin Moderna aux États-Unis, une Américaine a donné naissance à une petite fille. Le nouveau-né est né avec des anticorps adaptés contre la Covid-19. Comment les anticorps sont passés de la maman au bébé ?

Un peu d’espoir dans ce contexte sanitaire

Une professionnelle de santé américaine, a reçu le vaccin de Moderna. Elle était enceinte de 36 semaines. Trois semaines après, fin février, elle a donné naissance à une petite fille. Celle-ci présentait des anticorps conférant une immunité contre le coronavirus.

«C’était le premier cas à notre connaissance qui a été rapporté dans les études à travers le monde», observe le pédiatre Chad Rudnick.  Un cas unique. Jusqu’à présent, les cas observés de nouveau-nés immunisés contre la Covid-19 naissaient de mères contaminées par le virus. Elles avaient alors développé des anticorps suite à l’infection et non suite à la vaccination.

Une immunité héréditaire ?

Les chercheurs américains ont souhaité savoir si l’immunité contre le coronavirus est héréditaire. Ils ont analysé le cordon ombilical de cette maman. Les anticorps «détectés au moment de l’accouchement» auraient été transmis au bébé via le placenta.

Quel niveau de protection pour le nouveau-né ?

Un seul cas d’immunité n’est pas suffisant pour établir une vérité scientifique. Cette hypothèse d’une vaccination maternelle protectrice doit encore être validée par des pairs. «D’autres études doivent déterminer combien de temps durera cette protection », souligne Chad Rudnick. Ces études doivent déterminer à quel niveau de protection ou combien d’anticorps un bébé doit avoir pour être immunisé.

En savoir plus :

4 Commentaires

  1. Quand arrêterez-vous de dire n’importe quoi.
    Quand on n’a pas le savoir, mieux vaut se taire.
    La transmission des anticorps maternels à son enfant est une évidence qui échappe aux ignorants. Rien à voir avec l’hérédité.
    A l’inverse, vous ne direz à personne que le confinement des enfants qui réduit les échanges infectieux bénins aboutit à une baisse de l’immunité naturelle avec pour conséquence des formes plus sévères de la maladie qui ne se voyaient pas en début d’épidémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici