Vaccin Pfizer : efficace à 100% chez les 12-15 ans

4
7133
Vaccin Pfizer : efficace à 100% chez les 12-15 ans
Un adolescent se fait vacciner contre la Covid-19. © Adobe Stock

Un essai clinique mené aux Etats-Unis sur des adolescents de 12 à 15 ans a démontré un efficacité de 100 % du vaccin de Pfizer/BioNTech. Comment ce résultat a été obtenu ? Que va-t-il changer dans la campagne de vaccination?

Pourquoi les enfants ne sont pas vaccinés ?

Pfizer et BioNtech ont effectué un essai clinique de phase 3 sur 2 260 adolescents aux Etats-Unis. Leur vaccin a «démontré une efficacité de 100% et des réponses d’anticorps robustes», se félicitent les deux entreprises dans un communiqué.  Cet essai intervient un an après les premiers essais de grande ampleur sur les adultes volontaires. Jusqu’à présent, très peu d’enfants ont présenté des formes graves de la Covid-19. C’est pourquoi les laboratoires comme les autorités sanitaires se sont focalisés sur les plus de 18 ans.

La vaccination des jeunes en septembre ?

Le PDG du laboratoire allemand BioNTech, Ugur Sahin, s’est félicité des résultats qui sont « très encourageants compte tenu des tendances observées ces dernières semaines concernant la propagation.» du variant britannique du virus. Pfizer et BioNTech ont annoncé avoir soumis les données de cet essai aux différentes autorités de régulation dans le monde. Ils souhaitent «commencer à vacciner ce groupe d’âge avant le début de la prochaine année scolaire».

Études cliniques chez les petits de 6 mois à 11 ans

Après les adolescents, les laboratoires regardent du côté des plus  jeunes. BioNTech et Pfizer ont déjà lancé des études cliniques chez les 5 à 11 ans. Enfin, une cohorte plus jeune d’enfants âgés de 2 à 5 ans recevra sa première dose la semaine prochaine dans le cadre d’une nouvelle étude. Celle-ci concernera également les enfants âgés de 6 mois à 2 ans.

Pour en savoir plus :

4 Commentaires

  1. injecter aux enfants ce produit expérimental à ARN est une honte !!!!
    Les enfants ne développent pas le COVID, c’est prouvé et c’est démontré,
    Alors POURQUOI leur injecter une substance expérimentale qui va interagir avec L’ADN de leurs cellules en phase de croissance, et qui de plus provoque des effets secondaires graves dont de nombreuses pertes de foetus en Angleterre chez les femmes enceintes qui ont été « vaccinées » avec le « Vaccin à ARN  » expérimental de chez Pfizer, « Vaccin » expérimental qui n’a absolument RIEN à voir avec un vaccin classique traditionnel, et qui de plus est toujours en cours de 3ème phase d’expérimentation, et ceci est confirmé par la Direction de PFIZER lui meme

  2. Ca va faire conne Astra Zeneca
    Vaccination au Royaume-Uni : Trente cas de caillots sanguins signalés chez les vaccinés par AstraZeneca
    L’agence britannique du médicament a indiqué avoir identifié jusqu’ici 30 cas de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca au Royaume-Uni, soulignant toutefois que les avantages de la vaccination l’emportaient sur ce risque« très faible ».

    La MHRA a précisé dans un avis publié en ligne jeudi avoir, au 24 mars, reçu les signalements de 22 cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées. La MHRA a précisé n’avoir reçu aucun signalement similaire concernant le vaccin développé par Pfizer/BioNTech.
    Moralité : C’est la roulette russe, Il faut bien sacrifier les plus faibles au profit des plus forts
    Ca rappelle L’idée a Hitler sur la sélection des races parfaites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici