Cystoscopie

0
342
Cystoscopie
Endoscope dans les main d'un personnel médical

La cytoscopie est un examen médical qui consiste à introduire par l’urètre, un fin tube souple muni d’une lentille et d’une source lumineuse, permettant de voir l’intérieur de la vessie et de l’urètre. L’urètre est le canal qui permet d’évacuer l’urine de la vessie vers l’extérieur.

Sur quel procédé se base la cystoscopie ?

La cystoscopie s’effectue à l’aide d’un endoscope (appelé aussi cystoscope). C’est un tube mince, muni à son extrémité d’une fibre optique conduisant la lumière et les images. Les plus modernes sont munis d’une mini-caméra et sont connectés à un écran vidéo.

L’endoscope est muni d’un tube suffisamment mince pour être introduit dans les voies urinaires à partir du méat urétral. Les endoscopes urinaires ne font que quelques millimètres de diamètre.

Pourquoi faire une cystoscopie ?

  1. Pour rechercher la cause de l’apparition de sang dans les urines (hématurie).
  2. En cas d’infections urinaires fréquentes.
  3. En cas de douleurs pendant la miction.
  4. En cas de besoin fréquent d’uriner.
  5. Pour un suivi après avoir décelé des cellules anormales dans le prélèvement d’urines.
  6. Pour repérer un blocage ou rétrécissement de l’urètre ou chez l’homme de la prostate.
  7. Pour assurer un suivi après traitement du cancer de la vessie.

L’urétéroscopie permet de travailler directement jusqu’aux uretères afin de pratiquer de petites interventions comme la mise en place de tubes spéciaux pour aider à l’écoulement de l’urine des reins jusqu’à la vessie, pour enlever des polypes, calculs ou tumeurs ou bien encore pour faire des prélèvements biopsiques.

Comment se déroule une cystoscopie ?

Il s’agit d’un examen qui est réalisé par un urologue en externe. Il ne faut pas souffrir d’infection urinaire.

  1. Une anesthésie locale est réalisée ou bien on pose un gel anesthésique dans l’ouverture de l’urètre : à l’extrémité du pénis chez l’homme et juste devant le vagin chez la femme.
  2. L’urètre est désinfecté.
  3. On insère l’endoscope dans l’urètre ce qui peut provoquer un peu d’inconfort même sous anesthésie.
  4. On introduit lentement l’endoscope tout le long de l’urètre et dans la vessie.
  5. Il est possible que l’urologue remplisse la vessie d’eau à l’aide du cystoscope afin de faciliter l’examen. Une envie pressante d’uriner est fréquente.
  6. Le spécialiste étudie la zone.
  7. Après examen, le cystoscope est retiré très délicatement.
  8. Il n’y a pas d’effets secondaires.

La cystoscopie est-elle douloureuse ?

Pratiqué sous anesthésie, l’examen est peu douloureux. Toutefois, on peut ressentir une gêne au passage de l’endoscope.

Après examen, on peut trouver de petites quantités de sang dans ses urines et constater des brûlures à la miction. Mais ces effets secondaires s’estompent dans les heures qui suivent. Si ce n’est pas le cas et si une fièvre apparait, il faut consulter.

Source : Société Canadienne du Cancer

Pour en savoir plus :

Article précédentLavement baryté
Article suivantSigmoïdoscopie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici