Ponction

0
Ponction

La ponction est un prélèvement qui est effectué à l’aiguille fine afin d’évacuer ou de prélever un liquide. Dans le cas de la cytoponction, on prélève, toujours avec une aiguille fine, quelques cellules contenues dans un nodule pour une analyse au microscope.

Ponction évacuatrice, curative, exploratrice : l’intervention relève de plusieurs fonctions.

Différents types de ponctions sont pratiqués :

  1. La ponction veineuse qui n’est autre que l’habituelle prise de sang.
  2. La ponction artérielle qui permet de mesurer la concentration d’oxygène et de gaz carbonique dans le sang artériel.
  3. La ponction de la moelle osseuse permet de diagnostiquer une leucémie ou autres cancers du sang ou de la moelle osseuse.
  4. La ponction articulaire qui sert à diagnostiquer et parfois à traiter certaines affections articulaires. Elle se situe généralement au genou, à l’épaule ou bien encore à la hanche.
  5. La ponction lombaire. Elle met en évidence certaines pathologies comme les méningites aigües, les inflammations du système nerveux, la sclérose en plaque…
  6. La ponction pleurale se situe, comme son nom l’indique au niveau de la plèvre. Elle implique d’introduire une aiguille au niveau des poumons afin de trouver la nature de l’épanchement pleural (présence anormale de liquide dans la plèvre).
  7. L’amniocentèse : elle se pratique en début de grossesse et permet de réaliser un caryotype du fœtus afin de dépister des anomalies chromosomiques et de faire des recherches sur des anomalies génétiques ou héréditaires éventuelles.
  8. La paracentèse. L’intervention consiste à pratiquer une ouverture au niveau du tympan à l’aide d’un micro-bistouri à travers un spéculum, pour aspirer le liquide contenu dans l’oreille moyenne. La paracentèse tympanique est effectuée dans le cas d’otites séro-muqueuse.

Comment se déroule une ponction ?

Hormis la ponction veineuse et la ponction artérielle qui sont des prélèvements sanguins ne nécessitant pas de dispositifs médicaux particuliers, les autres types de ponctions demandent soit une prise en charge en ambulatoire soit une hospitalisation.

  1. La ponction s’effectue le plus souvent sous guidage radiologique (radioscopie, scanner, ultrasons ou résonnance magnétique).
  2. L’examen dure entre 30 mn et 2 heures.
  3. Si l’examen demande une assistance anesthésique (trop douloureux sans), il est nécessaire d’être à jeun depuis la veille.
  4. Le prélèvement est réalisé avec une aiguille introduite après anesthésie locale, dans la lésion en question, sous guidage radiologique. L’image de l’écran de télévision permettra un guidage précis de l’aiguille. De petits fragments de liquide seront ainsi aspirés.

La ponction est-elle douloureuse ?

A partir du moment où il y a anesthésie locale, le prélèvement est peu douloureux. Les suites sont rarement douloureuses.

Dans le cas de ponction du poumon, l’éventuelle apparition d’une poche d’air (pneumothorax) demandera un traitement complémentaire. Lors d’une ponction pulmonaire, il est habituel de cracher du sang par la suite.

Résultats de la ponction

Ils permettent dans 90% des cas d’identifier l’agent pathogène ou le type cellulaire en cause.

En savoir plus :

Article précédent Frottis
Article suivant Biopsie

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici