L’accouchement sans douleur

0
83
Accoucher sans douleurs

« Les femmes qui souffrent le moins sont aussi les plus détendues. Or, si la femme est détendue, c’est qu’elle n’a pas peur ». Telles sont les conclusions d’un jeune médecin accoucheur des années 1940 à Londres : le docteur Read dans son livre “L’accouchement sans crainte”.

A Paris, le Docteur Lamaze développe, dans les mêmes années, la méthode psychoprophylactique. Elle consiste en la prévention de la douleur par une action sur le psychisme. Le but étant de supprimer l’angoisse et les peurs d’avoir mal.

Des techniques pour accueillir sans douleur

Elles sont intrinsèquement liées et l’une ne pourrait fonctionner individuellement.

  • Une bonne préparation à l’accouchement est primordiale. La sophrologie, avec sa technique de respiration et de relaxation apporte une grande aide. On accompagne les vagues des contractions jusqu’au bout en acceptant les effets sur le corps.
  • Un soutien moral pendant l’accouchement. On peut dire que l’on est dans une épreuve sportive ! Le futur papa ou la personne désirée à ses côtés représente un soutien psychologique dans ce grand moment à la fois attendu et tant redouté. Le personnel soignant rassurant et encourageant est également d’une aide indéniable.
  • Des massages apaisants. Se faire masser les jambes, les pieds, les bras, les mains… autant de bien-être qui favorise la détente entre et même pendant les contractions.
  • Ne pas rester statique. Bouger, varier de positions environ toutes les 10 minutes est une bonne chose pendant que les contractions laissent un peu de répit. Se déhancher sur un gros ballon, marcher, s’accroupir… autant de mouvements qui accélèrent et facilitent la descente de bébé. Au moment de l’expulsion, se positionner de côté permet d’accélérer et de faciliter le travail.
  • -Les techniques de respiration apprises en cours de sophrologie sont très utiles pendant toutes ces heures d’accouchement. On se détend tout en aidant au travail par une respiration longue, abdominale et rythmée sur la contraction.
  • -Suivre la vague. Il faut faire confiance et écouter son corps dans ce puissant mouvement qui le soulève. Participer en éviter de se contracter. Dire oui et accompagner !

L’accouchement sans douleur se prépare tout comme une épreuve sportive. Le corps, le mental, tout est tourné vers ce bébé qui descend et qui trouve son chemin jusqu’à l’expulsion.

Certaines femmes sont plus sensibles à la douleur que d’autres. Il arrive qu’elles accouchent en 5 minutes sans avoir le temps de ressentir quoi que ce soit, comme en 12 heures ! Chaque cas est particulier. Mais l’important est d’être à l’écoute de ce que la nature est en train d’opérer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici