Accoucher à la maison

0
114
Accoucher à la maison

L’accouchement programmé et accompagné à domicile (AAD) représente 2000 naissances par an, soit 0.25% des naissances en France en 2019. Ce choix d’accouchement reste donc rare et il s’agit d’être bien informé avant de prendre cette lourde décision. Si il fait rêver certains couples par son côté naturel, doux et au rythme de la mère et de le l’enfant, l’accouchement à domicile ne doit pas être pris à la légère. Il ne pourra être mis en place que sous certaines conditions.

L’accouchement programmé à domicile : oui si on coche les cases !

  1. Etre en bonne santé avant d’être enceinte. A savoir, pas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de problèmes cardiaques….
  2. Avoir été suivie tout au long de sa grossesse qui s’est avérée normale.
  3. Les éventuels accouchements antérieurs se sont déroulés normalement.
  4. La future maman attend un enfant unique qui ne se présente pas en siège.
  5. Les futurs parents sont informés des risques encourus pour l’enfant et la mère et acceptent la possibilité d’un transfert urgent à l’hôpital en cas de complications.
  6. Avoir été suivie par la même sage-femme qui pratique l’accouchement, pendant toute la grossesse. Le lien de confiance avec les parents est en effet primordial.

Ce dont je ne bénéficierai pas en 4 points :

  • -Pas d’anesthésie péridurale.
  • -Pas de médicaments.
  • -Pas de rupture précoce des eaux.
  • -Pas d’épisiotomie en cas de passage difficile (rarement possible).

Comment cela se passe ?

Il faut avant tout trouver une sage-femme libérale qui pratique l’accouchement à domicile. En effet, il en existe moins de 100 en France. Il est donc préconisé de s’y prendre assez tôt d’autant plus qu’elle assurera tout le suivi de grossesse : du premier mois à l’accouchement, mais aussi les suites de couche.

Accompagnés par la sage-femme, les parents mettent en place le projet d’accouchement ce qui permet à chacun de mettre des mots sur ce moment tant attendu mais également sur ce qu’il est possible ou pas de mettre en place. Un accord avec la maternité la plus proche doit également être signé en cas de complications.

Le jour J :

  • -Prévoir alèze plastifiée, serviettes, bassines, lumières tamisées….
  • -La sage-femme pose le monitoring et accompagne la future maman dans son travail.
  • -Le papa ou toute autre personne de confiance aura un rôle apaisant, rassurant mais aussi d’assistant de la sage-femme.

Cout d’un accouchement à domicile :

Il est situé entre 750 et 1200€ dont 300€ pris en charge par la sécurité sociale. Il est conseillé de se rapprocher de sa mutuelle pour un complément de prise en charge éventuel.

A savoir : la Haute Autorité de Santé préconise d’accoucher dans des structures médicalement sécurisées.

Source : Apaad – Association professionnelle de l’Accouchement Accompagné à Domicile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici