Accoucher sans péridurale

0
89
Accoucher sans péridurale

En France, plus de 80% des femmes accouchent sous péridurale par voie basse. Egalement appelée anesthésie épidurale, c’est une technique d’anesthésie loco-régionale permettant la diffusion d’un produit actif analgésique et anesthésique limitant ainsi la douleur de l’accouchement. Ce taux est un des plus élevé d’Europe. Toutefois, de plus en plus de femmes ont un projet d’accouchement qui écarte la péridurale, souhaitant ainsi médicaliser un minimum leur accouchement.

Dans une étude de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), fondée sur l’enquête périnatale de 2010,  14% des femmes accouchent sans péridurale en France. Un choix à part entière qui se prépare.

Pourquoi vouloir accoucher sans péridurale ?

  1. Eviter un maximum la médicalisation pendant ce moment de l’accouchement qui se veut unique.
  2. Peur de la seringue de la péridurale qui est très impressionnante : 8 à 10 cm.
  3. Eviter les effets secondaires d’une mauvaise pose du cathéter : migraines, nausées…
  4. Souhait de vivre son accouchement et de ressentir toutes les étapes du travail jusqu’au passage du bébé.
  5. Souhait d’accoucher et non d’être accouchée. Rester active jusqu’au bout, être véritablement actrice de cette naissance tant attendue.
  6. Etre capable d’être en phase avec la nature comme de nombreuses femmes dans le monde !

Quelle préparation pour un accouchement sans péridurale ?

  1. On dispose des mêmes cours de préparation à l’accouchement que les autres : 8 séances, d’où l’intérêt de compléter par d’autres cours qui pourront être utiles le moment venu.
  2. Le choix se porte souvent sur des cours de sophrologie ou de yoga qui permettent de travailler la maitrise de soi, la respiration et les exercices doux.
  3. Une préparation mentale s’impose : une véritable épreuve sportive attend la future maman.
  4. Au moment du travail, prendre des positions physiologiques qui s’avèrent être antalgiques : marcher, se mettre sur le côté, à califourchon sur une chaise, détendre son bassin sur un ballon, se mettre à quatre pattes, prendre un bain.
  5. Respirer au rythme des contractions en les acceptant.
  6. Ne pas se laisser prendre par la panique.

Avantages de l’accouchement sans péridurale.

  • -On est très active pendant tout le travail et on sent arriver le bébé. On sait quand pousser.
  • -On reste très mobilisée pendant l’expulsion qui reste un moment magique.
  • -Le travail va plus vite : la péridurale peut le retarder.
  • -Le corps récupère très vite après l’accouchement. Il n’est pas rare de voir des femmes se lever moins d’une heure après !
  • -Le corps produit des endorphines : elles réduisent et apaisent la maman. Ce qui permet de la laisser se concentrer sur le travail.
  • -Une plus grande confiance en soi : Yes we can !

Bon à savoir : si la péridurale peut être posée à tout moment dans l’absolu, elle dépend de la disponibilité de l’anesthésiste dans le service. Aussi, si elle n’est pas prévue, il faut envisager le fait que si vous regrettez votre choix et que vous la souhaitez vivement, ce ne sera pas toujours possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici