Dysphagie

0
4778
dyspahie femme
Bronchitis symptoms. Illustration of bronchial or windpipe on a woman's body, Concept with healthcare and medicine.

La dysphagie est une sensation de gêne ou d’obstacle à la progression des aliments au cours de la déglutition, pouvant survenir par intermittence. On la retrouve dans plusieurs pathologies oto-rhino-laryngologiques. Aussi, elle est liée aux maladies ORL.

Les causes de la dysphagie

Les causes organiques

  • Tumeurs de l’œsophage: intoxication alcoolo-tabagique, altération de l’état général.
  • Tumeurs du cardia : reflux gastro œsophagien, notion d’œsophage de Barett.
  • Envahissement œsophagien par un cancer de voisinage.
  • Oesophagite infectieuse ou médicamenteuse.
  • Diverticules de Zenker correspondant à une hernie de la muqueuse pharyngo-œsophagienne. Aussi, on le retrouve souvent chez le patient âgé avec une dysphagie intermittente, hypersialorrhée (excès de salive), toux sèche, régurgitation d’aliments non digérés voire rumination, tuméfaction latérale gauche du cou

Les troubles moteurs de l’œsophage  

  • Achalasie : absence de péristaltisme œsophagien, absence relaxation du sphincter inférieur de l’œsophage. En effet, les signes cliniques sont la toux et des douleurs nocturnes.
  • Spasme diffus de l’œsophage : douleurs en mangeant stimulant un angor.
  • Des maladies systémiques peuvent donc entrainer des dysphagies comme par exemple la sclérodermie.
dysphagie : docteur consultation
dysphagie

L’examen clinique de la dysphagie

  • Un examen à l’abaisse-langue de la cavité buccale et de l’oropharynx;
  • l’examen pharyngolaryngé avec le miroir laryngé ou la nasofibroscopie qui permet ainsi de visualiser le pharynx et le larynx;
  • examen de l’étude neurologique des nerfs crâniens, de la mobilité linguale, vélaire et laryngée;

Le reflexe nauséeux doit alors être recherché.
La palpation cervicale à la recherche d’adénopathies, d’une tuméfaction thyroïdienne ou donc d’une masse cervicale.

On recherche donc :

  • anomalies de la morphologie buccale (macroglossie);
  • des troubles de la continence salivaire;
  • paralysies unilatérales des nerfs crâniens;
  • l’état dentaire et les possibilités de mastication;
  • aussi des troubles salivaires (sécheresse).

On étudie ensuite la morphologie du pharynx et du larynx à la recherche d’une tumeur du pharynx et du vestibule laryngé;

• la sensibilité pharyngolaryngée par la palpation du voile avec un écouvillon.

Examens Complémentaires

La fibroscopie gastro-œsophagienne permet l’exploration de la filière digestive jusqu’au duodénum ainsi que des biopsies. Ainsi, l’examen se fait sous anesthésie régionale ou sous anesthésie générale.

dysphagie : homme au tshirt bleu

Complications de la dysphagie

Les complications de la dysphagie peuvent donc donner des fausses routes, une pneumopathie, une perte pondérale

Traitements de la dysphagie

Son traitement se résume souvent à celui de la pathologie à l’origine de la dysphagie.

En cas d’une obstruction tumorale, la résection de la tumeur s’avère donc nécessaire.

En cas de sténose, un gastro-entérologue interviendra. Une prothèse définitive ou provisoire peut être également utilisée.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici