Covid : quels sont les quatre nouveaux vaccins ?

13
24615
Covid : quels sont les quatre nouveaux vaccins ?
Le vaccin français de Sanofi est attendu cet automne. © Adobe stock

Quatre nouveaux vaccins sont attendus en septembre-octobre dont celui de Sanofi et celui d’un nouveau laboratoire espagnol. Sont-ils plus efficaces que les précédents ?

Le vaccin attendu de Sanofi

Le vaccin français à protéine recombinante est attendu depuis un an. Sanofi a déposé une demande d’autorisation de mise sur le marché en mars dernier. Il devrait être autorisé cet automne. Dans un communiqué fin juin, le groupe français affirme qu’une dose de rappel est efficace à hauteur de 72 % contre les formes symptomatiques avec le variant Omicron.

Le vaccin espagnol de Hipra

Le vaccin espagnol est aussi à protéine recombinante. Dans un communiqué paru le 19 juillet, le laboratoire Hipra assure qu’une « augmentation des anticorps neutralisants contre Omicron BA.2, BA.4 et BA.5 a été observée 14 jours après l’administration du vaccin en dose de rappel chez les participants préalablement vaccinés ». La Commission européenne a signé un contrat pour 250 millions de doses de Hipra. Toutefois, la firme espagnole attend toujours le feu vert de l’EMA.

Pfizer/BioNTech adapté à Omicron

Le vaccin de Pfizer a adapté sa formule à Omicron et ses sous variants. Il a entraîné «des réponses d’anticorps neutralisants nettement plus élevées contre Omicron BA.1». Cependant, l’impact est moindre contre BA.5. L’agence fédérale des médicaments américaine (FDA) a demandé au laboratoire de mettre au point une version adaptée à BA.5 afin de gagner en performance. Cette deuxième version du vaccin est examiné par l’Agence européenne du médicament (EMA)depuis le 22 juillet.

Le nouveau vaccin Moderna contre Omicron

Moderna aussi a travaillé sur une version plus performante de son vaccin face à Omicron et ses sous-variants. Dans un communiqué, Moderna assure que ce nouveau vaccin «a entraîné des titres neutralisants significativement plus élevés contre BA.4/5 par rapport (à celui) actuellement autorisé ». Comme celui de Pfizer/BioNTech, l’EMA étudie le dossier de cette nouvelle formule depuis le 22 juillet.

 

13 Commentaires

  1. On connaît la musique maintenant.
    Des injections efficaces a des pourcentages jamais atteint par des vaccins depuis leur existence selon des études et essais cliniques INTERNES non vérifiés de manière indépendante. Puis étonnement leur efficacité va se réduire comme une peau de chagrin pour devenir quasi nulle.
    Bref rien de nouveau sous le soleil !!!

    • Nous ne le saviez sans doute pas, c’est que quelque soit le médicament, les essais cliniques sont toujours internes car son coût est énorme. Seules les sociétés de biotechnologie peuvent en assumer le budget. Sinon pas de médicaments !
      Ce que vous ne savez pas non plus, c’est que ces essais subissent des contraintes très sévères appelées GMP (Good Manufacturing Practices) durant toutes les phases cliniques. Pour une mise sur le marché, toutes ces étapes et les résultats sont vérifiés et audités par des organismes indépendants tels la Food and Drug Administration (FDA) et l’Agence européenne des médicaments (EMA).
      Après on peut toujours psychoter sur d’éventuelles manipulations de résultats ou des conflits d’intérêt, ce qui est extrêmement rare vu les enjeux économiques, les contraintes de développement et de fabrication, le nombre de personnes à impliquer sans provoquer de fuites, et les procès qui peuvent couter la vie de l’entreprise.

  2. Oh ouiiiiiii….encore encore..youpi..continuer comme ça j’adorrrrre …Je vais tous les faire tellement que c’est bon…
    (Longue vie au covid)…

    • @Alain – réaction purement pavlovienne !
      Bien heureusement pour nous que la recherche continue, qu’elle affine ses outils et diversifie ses moyens pour lutter contre les pandémies (il y en aura d’autres), et ne laisse pas un ou deux laboratoires en position dominante sur le marché.

    • Je suis tout à fait d’accord, les labos font la course entre eux, à celui qui gagnera le plus … encore que je me demande en même temps, si en fat, tout cela n’est pas savamment orchestré en entente illicite sur notre dos !! comme certains laboratoires l’ont déja fait en ce qui concerne le traitement de la DMLA avec lequel ils ont pu empocher 10 fois le prix du traitement qui fonctionnait auparavant mais avec un médicament qui rapportait beaucoup moins car ancien !!

  3. Ils n’ont toujours pas compris que plus personne ne croit à leurs injections, il est urgent de stopper cette mascarade dangereuse qui ne sert qu’a alimenter une vaste mafia !

    • @PJO – vous n’avez toujours pas compris que la grande majorité des gens sont plutôt correctement informés et n’ont aucune raison de mettre en doute l’efficacité du vaccin.
      Votre histoire de mafia et de dangerosité, c’est bien là la mascarade orchestrée par la complosphère

    • Je suis d’accord avec vous, mais sans argent pas de médicaments non plus, car ce sont au départ des centaines de millions investies et qui peut le faire ? Vous ?
      Après vous avez aussi le droit de refuser de vous faire soigner !

  4. il y a une chose qui est malheureusement efficace et qui progresse à grands pas, c’est la bêtise humaine…..
    et comme aurait dit Marcel Pagnol « certains portent dans les bras les bornes du couillonisme et courent à grandes enjambées pour agrandir leur domaine »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici