Masque en intérieur : Emmanuel Macron pourrait l’imposer de nouveau

34
27537
Masque en intérieur : Emmanuel Macron pourrait l’imposer de nouveau
Remettre le masque en intérieur ? Le chef de l'Etat évoque la possibilité de l'imposer de nouveau au vu du rebond épidémique. © Adobe stock

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 est repassé au-dessus de la barre des 100.000 par jour. Emmanuel Macron n’a pas exclu d’imposer de nouveau le port du masque en intérieur «si les choses devaient se dégrader». Cet avertissement sera-t-il bientôt concret ?

Les cas repartent à la hausse

Le nombre de nouvelles contaminations Covid était de 145.560 mercredi 23 mars. La moyenne sur une semaine est supérieure à 100.000 cas. Un conséquence de levée du pass vaccinal et du port du masque en intérieur depuis le 14 mars. Mais pas seulement. L’émergence du sous-variant BA.2 est aussi responsable. Il est qualifié comme le variant le plus contagieux depuis le début de la pandémie.

«Protéger de manière proportionnée»

Mercredi 23 mars sur M6, Emmanuel Macron a été questionné sur cette hausse des contaminations et la levée, trop hâtive des mesures restrictives. «Je vais être très transparent : si les choses devaient se dégrader, et même pendant l’élection, le président que je suis fera ce qu’il faut pour protéger de manière proportionnée», a répondu le président.

Justification des choix du gouvernement

Emmanuel Macron, sur M6, s’est défendu sur les choix du gouvernement. «On a maintenu le masque dans les transports, car on y est plus tassés. On l’a maintenu, avec le pass, dans les établissements hospitaliers et pour personnes âgées», a-t-il avancé. Quant au port du masque de nouveau imposé en intérieur il a simplement ajouté qu’il ne l’exclut pas. Sans donner plus de précisions à deux semaines du premier tour des présidentielles…

34 Commentaires

    • C’est un accord avec votre employeur pour le télétravail.
      Le télétravail choisi librement existait avant le covid.
      Discutez-en avec votre employeur, et vous conservez les memes avantages que les autres salariés

      • dans un système démocratique, les décisions qui intéressent tout le pays ne sont pas décidées en cachette en conseil de défense, dont les archives sont classées secret défense durant 70 ans.

        • oui tout à fait, on est dans une opacité totale. C’est pour ça, je ne comprend pas qu’avec de telles mensonges, les Français se soient vaccinés en très grand nombre. Ce gouvernement n’a aucune crédibilité
          Ce sont des corrompus qui ne regardent que leurs intérêts

          • Ils l’ont fait parce que Big Pharma leur a mis cette association d’idées là dans la tête : vaccin = bon pour moi + vaccin = inoffensif

          • Je suis tout à fait d’accord avec vous. Les injections contre le covid sont dangereuses pour la santé. Si vous avez une maladie sous-jacente elle s’accélèrera après la vaccination : insuffisance rénale pré-terminale pour mon mari, ulcères variqueux… arrêt cardiaque mortel pour ma soeur.

          • c’est vrai aussi que les français ont un comportement très moutonnier, d’ailleurs, c’est Rothschild lui même qui a dit que par « besoin de conformité » les gens accepteront de se faire injecter le « vaccin » dans le corps et de l’injecter dans le propre corps de leurs gosses, on ne cite que trop peu souvent cet « expert »

          • Arrêtez avec ça Glado gourou c est vous qui avez un gourou qui s appelle : RESEAUX SOCIAUX et les FAKES NEWS

      • « Dans un système démocratique l’exécutif exécute les lois, c’est son rôle . »

        Non, un système démocratique c’est un système où le peuple décide de ses propres lois.
        Là, ce n’est pas le cas.

        Au mieux, vous pouvez dire que nous sommes dans « régime représentatif » sur le papier, car quand vous vérifiez si cette représentativité est bien effective sur le terrain, vous vous rendez compte que ce n’est pas le cas non plus.

        Il ne nous reste plus que le mot « régime », sans le peuple, sans représentativité et avec un « exécutif qui exécute les lois », soit, une dictature.

        • Le peuple…quel peuple?
          Vous, moi…les autres?
          On voit vite les limites de l’idée qui voudrait que chacun puisse avoir la possibilité de peser sur la loi, hormis le vote de représentants.
          Pourtant pendant ce temps nombre de personnes que je rencontre à l’étranger nous envie notre système , ils doivent être ignorants de la dictature opaque qui nous régit.

          • « On voit vite les limites de l’idée qui voudrait que chacun puisse avoir la possibilité de peser sur la loi, hormis le vote de représentants. »

            Vous oui, moi non. On peut très bien décider de ses propres lois au niveau local, là où on habite, là où on travaille. Et ce serait d’autant plus bénéfique que les personnes pourraient expérimenter concrètement les conséquences de leurs choix et murir. Et ne me dites pas que c’est utopique car en réalité nos ancêtres ont connu ce système et l’ont expérimenté durant des siècles.
            D’ailleurs, quand on y pense, il est complètement stupide de vouloir imposer une même loi venu d’en haut à tous : les besoins ne sont pas les mêmes. En plus, comme cela vient d’en haut, il peut y avoir énormément de casse en bas, le temps qu’ils comprennent que la loi était en fin de compte mauvaise ou inadapté. Quand ils ont envie de le comprendre, bien sûr. Ce qui fait au final fait beaucoup de « si » pour espérer obtenir un régime fonctionnel.

            « ils doivent être ignorants de la dictature opaque qui nous régit »

            Oui, ils le sont.

    • « ces gens » ? « pas la peine de discuter » Pourquoi pas  » les emmerder  » ?
      Voilà qui va faciliter l’unité des français !
      ça promet !

  1. Force est de constater qu’on en est encore à se fonder sur des « contaminations » et non pas des malades nécessitant une hospitalisation.
    Les français, du moins ceux encore en capacité de raisonner malgré la politique de la peur en place depuis deux ans, en ont assez de ces mesures infantiles et de ce totalitarisme à bas bruit qui se met en place dans notre pays.
    Les masques ne servent à rien d’autres qu’à maintenir un climat de psychose, et ont par ailleurs un effet délétère sur les enfants, chez qui les troubles psychiatriques sont en hausse vertigineuse.
    En ce qui me concerne, il est hors de question que je remette cette muselière. Stop à ce délire qui sert une politique de soumission pour imposer des mesures toujours plus autoritaires.

    • Sachez que l’occident est en faillite mais que les plus riches cherchent encore des sources de profits. La vaccination à plusieurs doses par an est une sacré source de profits pour bigpharma ( c’est pour cela qu’ils nous vendent des variants et obligent le pass….). L’Ukraine est là aussi pour vendre les armes, pour satisfaire le complexe militaro-industriel. Tout cela pour sauver l’oncle Sam mais surtout pas l’Europe

  2. dans un système démocratique, les décisions qui intéressent tout le pays ne sont pas décidées en cachette en conseil de défense, dont les archives sont classées secret défense durant 70 ans.

  3. Question santé : puisqu’on en est venu à penser qu’on peut être malade tout en étant asymptomatique, comment prouver que les personnes qui se sont fait vacciner et qui ne présentent pas de symptômes pour le moment ne sont pas en réalité malades ?

  4. je suis scotcher par vos commentaires, vous refaites le film après!!
    étiez vous prêt à voir des personnes attendre dans les couloirs ou dans la rue des soins ou de l’oxygène!
    étiez vous prêt à voir mourir vos aînés ou proches en masse et sans soins si le gouvernement n’avait pas pris de mesures.

    • C’est justement ça le problème, le gouvernement n’a pas pris de « mesures » pour soigner, il a enfermé, interdit, menacé, euthanasié, injecté, supprimé du personnel et des lits mais soigné, ça n’est jamais arrivé.

      En même temps, je n’attends pas de cette équipe de crasseux un bon travail, ni qu’ils décident A LA PLACE des médecins. Les deux seules choses que le gouvernement pouvaient donc faire dans cette situation, c’était d’enrailler la corruption qui règne dans domaine de la santé et de réinvestir la tonne de pognon qu’on lui donne via nos impôts dans nos hôpitaux, et non pas d’aller le dilapider en stratégie de communication chez Mac Kinsey et encore moins d’accepter des contrats signés dans notre dos avec des labos peu recommandables pour nous imposer ensuite une série d’injections !

  5. Mais justement il faut nous infantiliser. Voyez ce que donne en ce moment les directives du gouvernement qui a tout supprimé mais en nous exhortant de maintenir les gestes barrières. Nous ne sommes même pas capables de suivre ces directives. Nous sommes comme des gosses. Vive la liberté. Mais la liberté s’arrête là où commence la pandémie. Il faut savoir donner une priorité. Quand je vous lis, je vois très bien ou va la vôtre. Nous n’avancerons pas avec des gens comme vous. Vous nous faites reculer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici